lundi , 22 juillet 2019

Le RPG-Arc-en-ciel prend à témoin la communauté internationale après les menaces de Cellou Dalein Diallo

Dans une déclaration lue mardi à la télévision nationale, la coordinatrice nationale du RPG-Arc-en-ciel et ministre d’État conseillère à la Présidence de la République Hadja Nanténin Chérif Konaté a vivement réagi contre les propos du chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo tenus lundi dernier.

Qualifiant les propos du patron de l’UFDG de ‘’subversifs, tendancieux, insurrectionnels et d’atteinte à la sureté de l’État qui n’honorent pas notre jeune démocratie’’, la coordination nationale du RPG affirme qu’ils justifient clairement une ambition affichée pour la déstabilisation de toutes nos institutions républicaines.

« En tout état de cause, face à ce péril qui menace la quiétude sociale et la stabilité politique de notre pays, le RPG-Arc-en-ciel prend à témoin la communauté nationale et internationale des graves conséquences qui en découleraient », prévient cette déclaration.

En conséquence, la coordination nationale du RPG-Arc-en-ciel interpelle le gouvernement à prendre toutes les dispositions idoines pour le respect de l’autorité de l’État, la préservation de la paix et la stabilité des institutions de la République.

Tout en se disant ouvert au dialogue pour un véritable enracinement de la démocratie en Guinée, la coordination du RPG-Arc-en-ciel se fait des plus menaçants en affirmant qu’elle n’admettra plus jamais le diktat d’une minorité agissante par le biais de la rue. Car, « nul ne détient le monopole de la violence », rappelle-t-elle.

Par ailleurs, à travers la même déclaration, le RPG-Arc-en-ciel déplore les voies de fait constatées lundi dernier pendant la marche et qui se traduisent, selon lui, par la destruction délibérée de biens privés et publics ainsi que des blessés par des jets de pierres.

La coordination nationale du parti au pouvoir exprime, en outre, toute son indignation face à ce qu’elle considère comme des propos séditieux, malsains et outrageants qui ont été proférés tout le long de la manifestation de l’opposition à l’endroit du président Alpha Condé.

« Si Alpha Condé s’obstine à violer la loi, nous exigerons son départ du pouvoir », avait menacé Cellou Dalein Diallo.

MEDIAGUINEE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*