jeudi , 18 avril 2019
Flash info

Marche de l’opposition – Etape 3 : du gaz lacrymogène à Hamdallaye, attaques de privés à Sonfonia, calme à Lola

Outre les incidents qualifiés de mineurs à la Casse dans la commune de Dixinn, on a noté quelques couacs dans certains quartiers de la banlieue de Conakry, selon les constats de nos reporters.

A Hamdallaye, fief de l’Union des forces démocratiques de Guinée, dirigé par Cellou Dalein Diallo, les forces de sécurité ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser des militants de l’opposition qui avaient commencé à s’attaquer à certains passants. La tension était aussi montée d’un cran à quelques encablures du siège du RPG, parti au pouvoir où des éléments de la gendarmerie étaient déployés pour assurer la protection.

A Sonfonia en banlieue de Conakry, notre reporter a constaté en début d’après-midi des attaques perpétrées par des éléments non identifiés sur des véhicules de privés.

Dans la préfecture de Lola, aucune marche de l’opposition n’a été constatée, selon des témoins joints par Kaloumpresse.com. Les populations ont vaqué à leurs occupations et le marché hebdomadaire n’a souffert d’aucune perturbation, nous dit-on.

 

A Mamou, fief de Cellou Dalein Diallo, la mot d’ordre de marche est suivi mais les organisateurs et le gouverneur se livrent à une guerre de chiffres. L’opposition parle d’une impressionnante mobilisation tandis que le gouverneur, Amadou Oury Lemmy Diallo, estime les manifestants à 300 personnes au maximum. « Il n’ y a pas d’incident, pas de bavures. Les populations ont marché pacifiquement dans les rues. C’était beau et à présent les gens rentrent chez eux », a-t-il déclaré.

Fatoumata Kéita
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*