mardi , 1 décembre 2020

Marche de l’opposition – Échos des régions 1: Boké, ville natale du président n’a pas marché

Boké, la capitale du Kakandé qui a vu naître le chef de l’Etat Alpha Condé n’a pas répondu à l’appel à la manifestation lancé par le Collectif, l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès et le Club des Républicains.

De sources concordantes présentes dans cette ville ont affirmé à Kaloumpresse que les activités suivent leur cours normal à Boké. L’administration travaille. Les élèves sont en classe. La circulation est normale et les marchés grouillent de monde. Bref, Boké vit une journée ordinaire ce lundi 18 février pendant que les leaders de l’opposition réunis au sein des trois alliances battent le pavé sur l’autoroute Fidel Castro de Conakry pour demander le départ de Waymark et exiger le vote de la diaspora aux prochaines législatives.

 

Boké qui a accueilli les festivités du 54è anniversaire de l’indépendance de la Guinée l’année dernière, avec à la clé plusieurs infrastructures routières, énergétiques et hôtelières s’est dont voulue fidèle au pouvoir en place.

Dubréka

A Dubréka par contre, les militants de l’opposition se sont réunis au Km5 pour marquer leur présence dans la localité et soutenir les mêmes revendications. Younoussa Sylla, secrétaire fédéral de l’Union des forces républicaines indique que c’est la première manifestation de l’opposition à être « autorisée » dans la ville de Dubréka. Notre correspondant sur place a pu lire sur des pancartes : « A bas la dictature » : « Oui à la démocratie »; « Oui au vote des Guinéens de l’étranger ».

Dalaba

Dans la préfecture de Dalaba, les militants des partis membres du Collectifs, de l’ADP et du CDR ont protesté contre le maintien de l’opérateur technique Waymark et le refus du vote des Guinéens de l’étranger. La marche s’est déroulée après plusieurs tractations entre le maire de la ville et l’opposition au sujet de l’itinéraire à emprunter. Il fallait donner un trajet qui ne passe pas à côté de la prison civile, les domiciles des généraux, la mairie, la préfecture etc. Le calcul était compliqué pour une petite ville comme Dabala, mais une voie a été trouvée au finish.

 

N’Zérékoré

A N’Zérékoré, l’atmosphère est morose. Pas de marche. Mais les activités ne tournent pas non plus comme d’habitude.Dans certains quartiers on a constaté quelques regroupement de militants de l’opposition. Mais aucune manifestation d’envergure n’a pu affecter réellement la vie de cette capitale de la région forestière.


Mamady Fofana
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*