samedi , 27 février 2021
Flash info

La coalition des femmes et filles de Guinée appelle à enterrer la hache de guerre

« Trop c’est trop ». C’est le cri d’exaspération de la Coalition des femmes et filles de Guinée pour le dialogue, la consolidation de la paix et le développement (COFFIG/DCPD), ce mercredi 6 février, à la veille de la marche de l’opposition regroupée au sein du Collectif, de l’ADP et du CDR.

Cette coalition qui regroupe 120 réseaux et organisations féminins en son sein s’est déclarée « préoccupée » par l’annonce de la manifestation projetée par les blocs de partis d’opposition et a regretté l’incapacité des acteurs politiques guinéens à « renoncer à leurs égos réciproques pour préserver la paix et la quiétude ».

« Dans ce pays, les femmes ont été insultées, battues, humiliées, discriminées, violées. (…) Nous avons assez d’être prises en otage par les uns et les autres. Nous avons assez d’un combat fratricide qui n’en finit pas. Nous avons assez de voir nos enfants et nos maris mourrir pour rien », peut-on lire dans une déclaration qu’elle a publiée à l’occasion.

La COFFIG/DCPD qui déplore l’inefficacité des Guinéens à trouver la solution de leurs problèmes autour de la table de discussion demande aux Guinéens « d’agir pour faire enterrer la hache de guerre ».

Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*