dimanche , 20 octobre 2019

28 Sept. 2009 – Gestion des 2 Mds de francs : Dalein devance Sidya et Jean-Marie

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée, Cellou Dalein Diallo, a lancé jeudi le Fonds d’assistance aux victimes des violences politiques (FAVIP), doté d’un montant de 2 milliards de francs guinéens. Cet argent a été obtenus du gouvernement en signe de dédommagement  après la destruction de son domicile et la perte de ses biens pendant la répression du 28 septembre 2009.

 

« Le FAVIP est l’expression de notre solidarité et de notre engagement à les accompagner dans leurs efforts à rester debout », a commenté Cellou Dalein Diallo, ajoutant que depuis ces évènements, d’autres violations des droits de l’homme ont été perpétrées en Guinée. « Il y a eu des antécédents encore douloureux dans nos mémoires. Et sous le régime actuel la situation ne s’est guère améliorée comme en témoignent les meurtres de Zacharia Diallo et de douze autres militants de l’UFDG. Je n’oublie pas non plus les massacres perpétrés à Galakpaye, Zoghota, Siguiri et plus récemment à Guéckédou ».

En lançant une telle initiative, Cellou Dalein Diallo crée la différence d’autant que son ami et président de l’Union des forces républicaines, Sidya Touré, avait lui aussi perçu un montant équivalent. Jean-Marie Doré qui, lui même était chef de gouvernement à l’époque de décaissement de l’argent (NDLR: 2010) s’était lui aussi octroyé 2 milliards de nos francs. Mais les trois leaders avaient refusé toute communication sur l’obtention de ces fonds. Jusqu’à ce que la presse révèle l’affaire à leurs militants dont plusieurs dizaines avaient perdu la vie au stade du 28 septembre.

Avec FAVIP, Dalein a donc pris le devant. Il n’est jamais trop tard de bien faire, dit-on souvent. Mais sera-t-il compris et suivi par Jean-Marie Doré et Sidya Touré ? Wait and see.


Mamady Fofana
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*