lundi , 23 septembre 2019

Enquêtes sur les évènements de janvier et février 2007 : Les NFD ‘’indignées’’ !

Le parti Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) a exprimé mardi son indignation suite à ce qu’il appelle une absence de justice pour les victimes six ans après la répression de janvier et février 2007.

« Nous exprimons notre indignation face au refus des autorités actuelles à faire la lumière sur ces crimes contre les braves citoyens », a dit le président du parti Mouctar Diallo.

Le parti exige que « justice soit rendue » non seulement pour les victimes de janvier et février 2007, mais aussi pour toutes les victimes de la violence de l’Etat en Guinée depuis 1958 jusqu’en 2013, a affirmé Diallo.

La révolte populaire sur tout le territoire guinéen en 2007 contre la corruption et la malgouvernance qui gangrénaient alors le régime Conté avait fait plusieurs dizaines de mort, de blessés et d’importantes destructions d’édifices publics. Selon Human Rights Watch, au moins 137 personnes ont péri dans ces manifestations.

Fatoumata Kéita
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*