mardi , 23 avril 2019
Flash info

La Guinée va revoir le procédé d’immatriculation des engins à quatre roues

Les autorités guinéennes sont sur le point de revoir le procédé d’immatriculation des engins à quatre roues, qu’elles voudraient sécuriser, par l’usage de plaques « infalsifiables », vu que le parc automobile des particuliers ne cesse de grossir. Il a atteint à ce jour le chiffre de 350 mille, a-t-on appris de bonne source.

Des appels d’offres ont été lancés dans ce sens, en vue de trouver un fournisseur de plaques, répondant aux normes requises en la matière, en matière de sécurité surtout, précise notre source.

Cette sécurisation des plaques minéralogiques fait partie des mesures envisagées par le gouvernement guinéen à travers le département des Transports, pour remettre le secteur des transports à un niveau susceptible de garantir la sécurité des usagers de la route.

La Guinée est confrontée au phénomène de vols de voitures devenu très récurrent, dans la capitale notamment, où des détenteurs de véhicules 4×4, très prisés des bandits, sont tués pour être dépossédés de leurs voitures.

Les autorités comptent mettre également sur la table, dans cette série de réformes, l’interdiction d’importation de véhicules âgés de plus de 5 ans, en vue de réduire la venue de véhicules de toutes sortes, en provenance d’Europe en particulier à destination de la Guinée.

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*