samedi , 18 janvier 2020

L’opposition contrattaque: « les propos d’Alpha et du Procureur Fernandez sont pitoyables »

« Le procureur Williams Fernandez m’a demandé de coopérer en citant les leaders politiques comme Sydia Touré, Cellou Dalein Diallo, Bah Oury Lansana Kouyaté, Tibou Kamara, Diallo Sadakadji. Je lui ai répondu que je ne vais jamais accuser quelqu’un au prix de ma vie ». Parole du Commandant Alpha Oumar Boffa Diallo, cerveau présumé de l’attaque contre la résidence privée du président Condé, le 19 juillet 2011, le lundi 7 janvier, devant la Cour d’assises de Conakry.

Les leaders de l’opposition guinéenne réunis au sein du Collectif et de l’ADP ont saisi la balle au bond pour crier au complot et s’inquiéter d’un retour de la Guinée vers les années ‘’Sékoutouréennes’’.

Réagissant à ces propos et à ceux de Fernandez, selon lesquels le présumé coup du 19 juillet 2011 visait à destituer Alpha Condé et à le faire remplacer par un peul, le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo a regretté des ‘’propos déjà suscités’’ par le passé par le président de République lors d’un de ses séjours en France. « Il avait dit que l’auteur du coup était un peul. Si on arrête de traiter les gens par rapport à leur ethnie et à leur langue, nous avancerons vers la mise en place d’un état de droit. Pour ce qui est du procureur, on doit éviter de dire ce qui nous divise », a dit Dalein. « Il faut qu’on sorte de cette société de favoritisme basée sur l’ethnie. Ce sont des maladresses qui ne sont pas de nature à favoriser l’unité ».

Sidya Touré se dit inquiet face à la montée de telles accusations et invite ses collègues à ne pas les banaliser « surtout quand elles viennent d’un procureur de la République ». Le président de l’Union des forces républicaines trouve les propos de Williams Ferndandez de « pitoyables ».

 

Parlant du président Alpha Condé, il estime qu’on ferait mieux de revisiter le passé afin de comprendre qui a des accointances avec la violence et la rébellion. « Ne les négligeons pas. Mais c’est une question de culture. Je suis dans l’opposition depuis 13 ans. Aujourd’hui le Doyen Bâ Mamadou n’est pas là. Mais Jean-Marie Doré, Alpha Condé sont là. Si vous voyez le passé de tout le monde, vous verrez qui a passé un bon temps à préparer des choses comme ça. On sait qui a cherché à rencontrer Charles Taylor. C’est une question de culture », a dit Sidy Touré.

Mamady Fofana
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*