mardi , 23 juillet 2019
Flash info

États-Unis : Hillary Clinton toujours hospitalisée

La secrétaire d’État américaine, qui n’a pas été vue en public depuis le 7 décembre, souffrirait d’une thrombose à la suite d’une commotion cérébrale. La secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, était toujours hospitalisée lundi pour une thrombose consécutive à une commotion cérébrale, un coup dur pour l’une des plus populaires membres de l’administration Obama qui doit céder son poste prochainement à John Kerry.

Son plus proche conseiller, Philippe Reines, avait annoncé dimanche soir que la chef de la diplomatie américaine, qui est malade et n’a pas été vue en public depuis le 7 décembre, resterait 48 heures à l’Hôpital presbytérien de New York où elle suit un traitement par anti-coagulants. Aucune autre nouvelle sur son état de santé n’avait été communiquée lundi matin.

La chef de la diplomatie américaine, âgée de 65 ans, devait en principe retourner au département d’État lundi, après une succession d’ennuis de santé depuis son retour il y a plus plus de trois semaines d’une tournée en Europe et moins d’un mois avant de passer le témoin à John Kerry, son successeur nommé par le président Barack Obama.

Le département d’État a communiqué à plusieurs occasions ces trois dernières semaines sur la santé de la secrétaire d’État, sans dissiper pour autant les interrogations face à une absence inédite et aussi longue.

« Épuisée » par un rythme effréné

Philippe Reines avait d’abord annoncé le 9 décembre que Hillary Clinton avait attrapé un « virus gastrique » l’obligeant à annuler une tournée en Afrique du Nord. Une semaine plus tard, le 15 décembre, le même conseiller et les médecins de Hillary Clinton avaient révélé une « commotion cérébrale » après un « évanouissement » dû à une « forte déshydratation ».

Selon le site BuzzFeed, la secrétaire d’État est traitée au 9e étage de l’Hôpital presbytérien de New York, surnommé « l’aile des VIP », où son mari Bill avait subi un pontage en 2004.

Hillary Clinton est, de son propre aveu il y a quelques mois, « épuisée » par le rythme effréné qu’elle s’impose depuis quatre ans comme patronne de la diplomatie de la première puissance mondiale. Elle a voyagé en moyenne deux fois par mois pour des déplacements de plusieurs jours dans le monde entiers. Avec 1 million de miles (plus de 1,5 million de kilomètres) parcourus en avion et 112 pays visités, elle détient le record absolu de tous les secrétaires d’État américains.


AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*