mardi , 20 août 2019

Bruxelles : Les moments forts de la cérémonie de signature du 10ème FED entre l’UE et la Guinée

La cérémonie officielle de signature du document de stratégie pays et programme indicatif national du 10e FED entre l’Union Européenne et République de Guinée s’est déroulée, le vendredi 21 décembre 2012, au siège de la Commission Européenne, situé au 41 rue de la Loi, à Bruxelles.

 

Outre M. Marcus Cornaro, Directeur général Adjoint de la Coopération et du développement, de M Philippe Van Damme, de la Délégation de l’Union européenne en Guinée, et de plusieurs responsables de l’UE en charge de la Guinée, une importante délégation du gouvernement guinéen, conduite par M. François Louceny Fall, ministre d’Etat chargé des Affaires Etrangères et des guinéens de l’étranger et de M. Kerfala Yansané, ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, a pris part à cette signature, en présence de Dr Ousmane Sylla, ambassadeur de Guinée à Bruxelles, entouré du personnel de l’ambassade.

Il est tout d’abord revenu à M. Marcus Cornaro, Directeur général Adjoint de la Coopération et du développement à l’Union Européenne de souhaiter la bienvenue à la délégation guinéenne à Bruxelles pour la présente cérémonie.

Dans son intervention pour la circonstance, M Kerfala Yansané, ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, ordonnateur national du FED, a nom du Pr. Alpha Condé, Président de la République et l’ensemble des guinéens, a exprimé une profonde gratitude à l’Union Européenne pour la précieuse assistance qu’elle ne cesse d’accorder à notre pays, en l’accompagnant dans sa difficile transition politique, économique et sociale.

Dans cette optique, le ministre guinée de l’Economie a fait ressortir : « l’esprit de partenariat constructif qui a permis à la Guinée et à l’Union Européenne de surmonter les nombreux obstacles en tous genres qui se dressent devant nous pour aboutir au résultat que nous saluons tous aujourd’hui. Le chemin a été en effet très long mais nous y sommes arrivés grâce à la compréhension des partenaires de l’Union Européen, mais aussi à la détermination de notre président, le Pr. Alpha Condé, ainsi que la grande maturité du peuple de Guinée, des acteurs politiques également et de la société civile. »

M Kerfala Yansané a, par ailleurs, rappelé que : « Ce document que nous signons aujourd’hui portent sur une allocation budgétaire d’un montant de 235 millions d’euros que l’Union Européenne accorde à la Guinée au titre du programme indicatif national 10ème FED doté des enveloppes A et B de montants respectifs 174 millions d’euros et 62 millions d’euros, l’enveloppe A, comme vous le savez, est destinée essentiellement au financement des infrastructures routières, des services de base et de la gouvernance, et comprend également, dans le cadre des initiatives européennes en faveur des OMD, un montant de 8,4 millions d’euros alloués à l’hydraulique villageoise »

M. Marcus Cornaro, Directeur général Adjoint de la Coopération et du développement, pour sa part, a d’abord rappelé que : « Malgré cette suspension de l’aide, la Commission européenne a continué à appuyer la population guinéenne, en mettant à disposition au total 61.5 millions d’euros pour des projets tels que la sécurité nutritionnelle ou l’assainissement et l’entretien de la voirie urbaine au sein de quartiers défavorisés des grandes villes. », avant de se réjouir de pouvoir signer le 10e FED, parce que, dira t-il, la Guinée a fait des progrès importants dans sa transition démocratique, à partir notamment de l’installation du Président, M. Alpha Condé, démocratiquement élu en 2010, qui marque une étape cruciale vers le retour à la légitimité démocratique.

Pour lui, « La signature d’aujourd’hui ne serait pas possible sans l’adoption par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) d’un chronogramme crédible pour la tenue d’élections législatives en mai 2013. La transition n’a que trop durée, et la Guinée a maintenant besoin d’avoir des élections crédibles et transparentes qui apaisent la population et qui complètent l’architecture démocratique du pays à travers l’installation d’une Assemblée élue. L’Union européenne reste confiante que des élections libres et transparentes peuvent devenir réalité si tous les efforts sont déployés fermement dans cette direction et pour autant que la CENI met effectivement en œuvre toutes les mesures prévues pour sécuriser les élections. »

C’est pourquoi, le Directeur Général de la Coopération et du Développement à l’Union Européenne a indiqué : « Il y a encore du chemin à faire. La consolidation de la démocratie doit nécessairement se conjuguer avec le renforcement de l’Etat de droit, le respect des droits de l’homme, la lutte contre l’impunité, sans oublier la gouvernance économique, sociale, environnementale et sécuritaire pour créer les conditions d’un développement durable et équitable pour tous. Nous restons pleinement engagés à vous appuyer dans vos efforts dans ces domaines. »

M. Marcus Cornaro aussi souligné que : « le programme indicatif national du 10e FED, qui porte sur un montant total programmable de 174,3 millions d’euros, vise à appuyer les efforts du gouvernement en matière de: (1) promotion de la bonne gouvernance, en particulier à travers la réforme des secteurs de la sécurité et de la justice, l’amélioration de la gestion des finances publiques et la mise en œuvre de la décentralisation. (2) fourniture des services sociaux de base, notamment l’eau potable et les soins sanitaires. (3) l’amélioration de l’état et la gestion de la mobilité en général. En outre, ce programme promouvra une meilleure participation de la société civile dans l’espace publique.»

Il tenu a précisé que : « quand on parle de projets « en appui direct aux populations », on parle de trois nouveaux projets qui pourront être financés dans l’immédiat dans les domaines de l’eau, de la santé et de l’appui à la société civile pour un montant total de 34 millions d’euros. Je me permets d’ajouter que le projet « eau » me tient particulièrement à cœur car il s’inscrit dans l’Initiative Objectifs du Millénaires pour le Développement, initiative pour laquelle la Commission européenne a libéré 700 millions d’euros et qui vise à accélérer l’atteinte des OMD d’ici 2015. Ce projet sera le premier à être signé avec votre pays début février. »

Enfin, le Directeur Général de la coopération et du Développement à l’Union européenne, a noté que l’engagement effectif des fonds dépend de la tenue d’élections législatives libres et transparentes.

M. Francçois Louceny Fall, ministre d’Etat chargé des Affaires Etrangères et des guinéens de l’étranger, après avoir très brièvement, au nom du chef de l’Etat, le Pr. Alpha Condé, remercié très sincèrement l’Union Européenne pour la conclusion heureuse de cette cérémonie, a affirmé que : « Nous avons pris bonne note non seulement de cet engagement pris ensemble aujourd’hui, mais aussi et surtout, de la poursuite du processus politique pour l’achèvement de la transition démocratique dans notre pays. Nous allons tout mettre en œuvre pour créer les meilleures conditions pour la tenue effectives d’élections législatives crédibles et transparaître, et aussi et surtout faire en sorte que, comme l’a dit le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, pour poursuivre les autres actions pour le renforcement de l’Etat de Droit dans notre pays. »

M. Philippe Van Damme, chef de la délégation de l’Union Européenne à Conakry, pour sa part a souligné que : « Comme pour l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE, cette signature ne devrait pas être l’aboutissement mais le début d’un travail intense en faveur de ce partenariat et en faveur des populations de Guinée. » Car pour lui, « le 10ème FED fait partie d’un ensemble d’activités qui doivent viser la consolidation de l’Etat de Droit en Guinée qui sont, je pense, de l’intérêt de nous tous, la population de Guinée en premier lieu, mais également pour la stabilité de la sous région. »

Dr Ousmane Sylla Ambassadeur de la Guinée à Bruxelles, prenant la parole, a au nom du personnel de son ambassade, a dit que : « le vendredi 21 décembre 2012 est une journée particulière pour l’ambassade de Guinée à Bruxelles, étant donnée que depuis mon arrivée ici au mois de juillet, avec toute l’équipe qui m’entoure ici, nous nous sommes attelés à appuyer les efforts déployés à Conakry pour que ce 10ème FED puisse être signer aujourd’hui.»
C’est pour cela qu’il a remercié l’ensemble de l’équipe de la commission européenne, surtout le Desk Guinée, avec à sa tête Mme Alina Stanciulescu, pour le trvail accompli.

Pour terminer, comme les deux ministres d’Etat guinéens, Dr Ousmane Sylla, a pris l’engament : « Nous prenons l’engagement de remplir toutes les conditionnalités qui ont énumérées et aussi de tout faire pour que dans notre pays il y ait des élections libres et transparentes. Beaucoup de gens avaient prédis aujourd’hui la fin du monde, nous nous prévoyons, en 2013, le début d’un monde nouveau en Guinée. »

A noter que c’est par un dîner offert par la Commission Européenne à la délégation guinéenne que la cérémonie de signature du document de stratégie pays et programme indicatif national du 10e FED a pris fin.

Un compte rendu de SACKO Mamadou à Bruxelles
pour www.lexpressguinée.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*