vendredi , 23 août 2019

Date des législatives : Accusé, Philippe Van Damme répond à Cellou Dalein Diallo

Accusé d’être à l’origine de la fixation de la date du 12 Mai par le président de la CENI Bakary Fofana, Philippe Van Damme, Chef de la délégation de l’Union européenne a nié mercredi les faits affirmant que l’UE n’a fait que jouer son rôle pour permettre à la Guinée d’entrer en possession d’un fond dont il en a besoin.

« Van Damme n’a exercé une pression sur qui que ce soit(…). Van Damme pense, comme l’Union européenne, qu’il est excessivement important que ces fonds ne soient pas perdus, pour pouvoir accompagner ce pays(…). Van Damme n’a aucun intérêt à ce que cet argent ne soit utilisé’’, a déclaré le Chef de délégation de l’UE en Guinée.

Philippe Van Damme a déclaré que la Guinée et l’Union européenne vont signer le vendredi 21 décembre le 10è Fond européen pour le développement, ce qui permettra à Conakry, de renforcer son système judiciaire et financer d’importants projets d’infrastructures au cours de 2013.

Sur les questions relatives à la cohésion au sein de la Commission électorale nationale indépendante, le diplomate européen a refusé tout commentaire, estimant que cela est du ressort des Commissaires de l’institution électorale guinéenne ou tout au plus de son président.

Mardi, l’opposition guinéenne par le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée Cellou Dalein Diallo a accusé le Chef de la délégation de l’Union européenne d’avoir poussé le président de la CENI à fixer la date du 12 Mai sans consultation préalable de ses pairs.

« Le président de la Commission électorale nationale indépendante, sous la pression du pouvoir et d’autres éléments de la communauté internationale est allé annoncer la date du 12 Mai 2013, sans informer les commissaires et le bureau de la CENI. Philippe Van Damme qui est le délégué de l’Union européenne a exercé une pression parce qu’il veut signer le 10è FED avec la Guinée. Ce Chronogramme est illégal et n’est pas réaliste parce qu’il s’appuie sur l’hypothèse de Waymark », a indiqué le chef de file de l’opposition guinéenne Dalein Diallo.

Comme pour confirmer que les deux hommes ne sont pas sur la même longueur d’onde, le diplomate de l’Union européenne pense pour sa part que le processus électoral a enregistré des « avancées majeures » et que le chronogramme annoncé par la CENI leur a « paru techniquement crédible ».

Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*