lundi , 12 avril 2021

La Guinée s’insurge contre les « faux » médicaments

Pour combattre les marchés de médicaments contrefaits, les autorités guinéennes misent sur l’approvisionnement des hôpitaux et des centres de santé du pays en produits pharmaceutiques en quantité suffisante et de manière régulière, a déclaré ce vendredi le ministre délégué à la Santé Dr Naman Kéita.

Intervenant sur les antennes de la radio nationale, Dr Naman Kéita a appelé les populations à éviter les médicaments de la rue qui selon lui « tuent plus que le SIDA ».

Le ministre délégué à la Santé a aussi fait savoir que la lutte contre les « faux » médicaments initiée par le gouvernement guinéen sera renforcée par l’adhésion de la Guinée au Conseil de l’Europe contre les « faux » médicaments.

Les services de police internationale pourront ainsi veiller sur les produits pharmaceutiques qui prennent la direction de la Guinée. Au plan local, Dr Naman Kéita demande la contribution des services de la douane qui doivent empêcher l’arrivée sur le territoire guinéen de ces produits qui sont importés par les ports, les aéroports et par la voie routière.

Le rôle des médias dans ce combat est aussi considéré comme crucial pour éradiquer le phénomène des médicaments contrefaits.

Le ministre délégué à la Santé insiste surtout sur le ravitaillement en quantité et en qualité des hôpitaux et des centres de santé du pays qui d’après lui pourrait amener les populations à ne pas recourir aux pharmacies par terre.

XINHUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*