lundi , 17 juin 2019

RDC : l’armée régulière va se redéployer à Goma « samedi » après le départ du M23

L’armée régulière va se rédéployer samedi à Goma, dans la foulée de centaines de policiers qui ont commencé à arriver vendredi dans cette ville de l’est de la République démocratique du Congo dans la perspective d’un retrait des rebelles du Mouvement du 23 mars (M23).

« Demain (samedi), on va déployer nos unités.Un bataillon sera en ville et une compagnie sera à l’aéroport », actuellement géré par la Mission de l’ONU en RDC (Monusco), a déclaré à l’AFP le général François Olenga, chef de l’armée de terre, sans préciser le nombre exact d’hommes qui seront postés dans la localité.

Selon lui, ce redéploiement fait suite au dernier sommet de Kampala, samedi, où les chefs d’Etats de la région des Grands Lacs ont demandé aux rebelles de quitter Goma et de s’en retirer à au moins 20km au Nord, soit un retour sur leurs positions initiales.

Vendredi matin, plus 270 policiers loyalistes – sur un total prévu de quelque 450 – sont arrivés à Goma par bateau depuis la ville de Bukavu, à une centaine de km plus au sud, pour sécuriser la ville en prévision du retrait du M23, a constaté une journaliste de l’AFP présente sur place.

Les rebelles du M23 ont pris Goma le 20 novembre.Cette semaine, aux termes du sommet de Kampala, ils ont accepté de s’en retirer ce vendredi.Le retrait, ont-ils cependant averti jeudi, pourrait se prolonger jusqu’à samedi.

Les hommes du M23 sont des ex-rebelles qui avaient été intégrés à l’armée régulière de RDC en 2009, après la signature d’un accord de paix.Ils se sont mutinés en avril, accusant Kinshasa de n’avoir pas pleinement respecté les termes de l’accord.

Kinshasa et l’ONU accusent le Rwanda et l’Ouganda — qui démentent— de soutenir la mutinerie.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*