lundi , 12 avril 2021

Guinée : Rio Tinto « confiant » dans l’avenir de Simandou, parle d’avancées « significatives »

Rio Tinto est confiant dans son projet de minerai fer de Simandou situé dans la préfecture de Beyla  au sud-est de la Guinée en dépit de la chute du prix du fer sur le marché mondial, a déclaré jeudi Alan Davies, chef de la direction Diamants et Minéraux de Rio Tinto.

« Le prix du fer va connaître une amélioration à long terme et Simandou aura sa place sur le marché mondial », a déclaré Davies depuis Sydney pendant une conférence de presse téléphonique. « La situation va changer et Rio reste engagé à travailler avec le gouvernement guinéen, ses partenaires Chalco et la SFI à développer ce projet de classe mondiale’’, a-t-il dit après un séminaire des investisseurs organisé par la branche minerai de fer de la compagnie.

Simandou est le plus grand gisement de minerai de fer non exploité au monde avec un potentiel déclaré estimé à 2,25 milliards de tonnes de ressources. La durée de vie de la mine est d’environ 40 ans.

La production devrait commencer en mi-2015 et les décideurs de la société annoncent des avancées significatives pouvant permettre le respect de ce délai. Là-dessus, Rio affirme ne pas avoir un plan B. il y a une forte chance que 2015 soit tenable. Mais à condition, selon ses décideurs, que chacun des intervenants, y compris le gouvernement guinéen, joue sa partition.

« Le projet comporte beaucoup de défis. Bien que nous ayons beaucoup de choses à faire avant le démarrage des exportations en 2015, nous continuons à enregistrer des progrès significatifs’’, a ajouté Davies. Au nombre de ces progrès, il cite le démarrage de la construction du port ainsi que les travaux des infrastructures comme la route et la base-vie.

A cela s’ajoute, d’après le directeur général Rio Tinto-Guinée Ismaël Diackité, les autorisations sur la localisation du port et le tracé du chemin de fer  obtenus des autorités guinéennes il y a une semaine. Reste l’étude d’ingénierie détaillée qui sera déposée en décembre et les discussions avec le gouvernement sur la stratégie de financement et le cadre d’investissement. « Nous entretenons un partenariat solide avec le gouvernement de Guinée’’, a-t-il déclaré. « Nous sommes très confiants qu’à chaque fois que le gouvernement affiche la volonté d’avancer, le projet avance ».

La Guinée a publié en octobre un décret présidentiel qui déclare l’infrastructure de Simandou un Projet d’Intérêt National. Pour Rio Tinto, il s’agit d’un acte parmi tant d’autres qui démontrent la bonne volonté du gouvernement guinéen d’entretenir une collaboration « franche » et « mutuellement bénéfique. »

Source : Minesdeguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*