mardi , 18 juin 2019

Trois agences des Nations-Unies signent une convention de 168 millions USD avec la Guinée

Le ministère de la Coopération internationale et trois agences des Nations Unies, à savoir l’UNICEF, l’UNFPA et PNUD ont procédé mercredi à la signature  de plans d’actions de leurs respectifs programmes-pays pour la période 2013-2017. Il s’agit d’une convention de plus 168 millions  de dollars, soit environ  1.000 milliards 76 millions de francs guinéens.

Pour le Système des Nations Unie en Guinées, la signature de ces plans d’actions vise à témoigner de son engagement à appuyer les autorités guinéennes dans les reformes engagées et à accompagner les efforts de développement de la Guinée.

Spécifiquement, les interventions seront axées sur la lutte contre les abus, les exploitations et les violences ainsi la protection des orphelins. Les organismes onusiens interviendront également dans la promotion de l’hygiène domestique et communautaire, et la promotion de la culture des droits des enfants.

Le montant est évalué à plus de 168 millions de dollars. Selon le Coordinateur résident du Système des Nations-Unies et représentant du PNUD Antony  Ohemeng-Boamah, la cérémonie de signature conjointe de plans d’actions est basée sur une approche consultative et  interactive associant l’ensemble des acteurs  et décideurs tant au niveau  central  que local. « Les plans d’actions de programmes pays soumis à notre attention s’intègrent résolument dans la réponse commune du Système des Nations-Unies aux priorités nationales de développement consignée  dans les documents nationaux de référence que sont le plan quinquennal 2011-2015, le document de stratégie de réduction de la pauvreté, les plans et les programmes sectoriels ».

De son côté, le ministre de la Coopération internationale, Koutoub Moustapha Sanoh (Photo) a indiqué que le Fond des Nations-Unies pour la Population (UNFPA) focalisera son appui sur deux priorités nationales que sont la gouvernance et le renforcement des capacités institutionnelles et humaines. Il va s’intéresser également, selon Sanoh, à la lutte contre la pauvreté  et la création des services sociaux de qualité pour les populations, grâce à des initiatives à haut impact visant l’accélération de l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Les cibles prioritaires sont les femmes et les jeunes. Le tout pour un budget de 2 millions de dollars, soit 140 millions GNF.

Koutoub Moustapha Sanoh a ajouté que l’UNICEF appuiera les efforts du gouvernement dans le suivi et le développement de l’enfant pour 103.775.000 de dollars, soit 726.425.000.000 GNF. Tandis que le PNUD contribuera de manière significative au développement humain durable à travers la mise en œuvre de la gestion efficace des risques pour la stabilité et la paix sociale, l’amélioration des capacités des institutions publiques, la prise en compte des problèmes sous-jacents de la pauvreté et l’exclusion que sont l’emploi des jeunes, des femmes et inégalités de genre.

Sidiki Mara
+224 63 45 30 95
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*