mercredi , 18 septembre 2019

La CENI dotée d’un département de la transparence (Communiqué)

Après sa mise en place, la nouvelle CENI se devait de faire l’état des lieux afin d’examiner les possibilités de mettre en chantier un nouveau plan d’action susceptible de répondre aux attentes des populations guinéennes.

C’est dans cette perspective que s’est inscrite la retraite de Bel Air qui s’est tenue du 14 au 17 novembre 2012 avec l’appui des partenaires au développement (IFES, PNUD, UE) sur financement de l’USAID, avec pour thème central : la planification stratégique et opérationnelle de la CENI.

Cette rencontre a connu la participation des 25 Commissaires, de nombreux partenaires techniques et financiers, des cadres du Ministères de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, et des représentants de la Société Civile.

Elle a examiné les points suivants :

Le règlement intérieur
Le manuel de procédure
Les principes directeurs de l’administration électorale
Le cadre légal et les modes de scrutin des législatives
Le cycle électoral
La transparence des élections
Le plan de relance des Démembrements de la CENI
La sécurisation du processus électoral
Le plan stratégique de communication et de sensibilisation
Le plan stratégique et opérationnel 2012-2019.
La mise à jour du budget de fonctionnement et du budget des opérations électorales.

Ces thématiques ont été déclinées en 4 axes :

Le renforcement de la gouvernance interne
La promotion de la participation citoyenne
La gestion des opérations électorales.
La crédibilisation du processus électoral Ensuite, la retraite s’est penchée sur la formulation d’une vision partagée par l’ensemble des Commissaires de la CENI qui prend en compte un certain nombre de valeurs parmi lesquelles :
Transparence
Crédibilité
Professionnalisme
Rigueur
Impartialité
Indépendance
Les travaux ont abouti à des résultats importants et hautement positifs.

Au plan institutionnel, la CENI s’est dotée d’une vision qui s’appuie sur des valeurs de transparence, de professionnalisme, d’indépendance, de rigueur dans le respect de la loi et d’impartialité.

Par ailleurs, pour faire de l’institution une véritable administration électorale, la retraite a mis l’accent sur la nécessité de professionnaliser les Commissaires, de moderniser les outils de travail et d’améliorer la gestion administrative et financière de la CENI.

La nouvelle orientation de l’institution est caractérisée par la mise en place de nouveaux Départements dont celui de la transparence, des Démembrements et de la sécurisation du processus électoral.

Les acquis sont nombreux : un projet de règlement intérieur et un manuel de procédure partagés, un plan stratégique et un chronogramme prévisionnel des opérations électorales élaborés, trois nouveaux Départements créés qui marquent une volonté de transparence et de sécurisation des élections.

Cette retraite a permis à l’ensemble des participants de faire non seulement un état des lieux, mais aussi de relever le défi en vue de répondre efficacement aux attentes des citoyens.

Tous ces projets de documents stratégiques sont en cours de finalisation et feront l’objet de larges diffusions.

Conakry le 19 novembre 2012

La CENI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*