mardi , 23 avril 2019
Flash info

Justice : Baïdy Aribot devant le juge d’instruction pour ses patrimoines financiers

Le leader du parti Alliance des  Forces d’Avenir de Guinée (AFAG) Baïdy Aribo s’est présenté devant le juge d’instruction du tribunal de Première instance de Kaloum ce mardi matin pour répondre à une convocation datant de la semaine dernière.

A sa sortie d’audience a précisé : « « J’ai répondu à la convocation du juge d’instruction sur une affaire civile qui ne me concerne pas. Je le dis parce que c’est une affaire purement privée où certaines personnes mal intentionnées voulaient nuire à ma réputation et qui sont tapis dans l’ombre du côté du palais de Sékoutouréyah. Et en fait, qui sont en train de créer des faux problèmes non seulement à l’image du pays mais aussi aux citoyens que nous sommes. Mes avocats sont là et ils peuvent vous répondre parce que moi franchement j’ai été étonné. Je pensais que c’était au sujet d’autres choses liées à ma gestion au fonds minier ou bien à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale. Mais, on me soulève une affaire purement privée qui concerne mes patrimoines financiers dans le cadre d’une société dans laquelle, je ne fais plus partie. Mais des gens très mal intentionnés sont venus voir le procureur pour qu’il me traite de tous les noms », a déclaré Baïdy Aribot.

Selon Me Mory Doumbouya l’un de ses avocats, Baïdy ne peut être inculpé à l’heure là. « Nous avons soulevés  des exceptions et nous attendons que le tribunal donne des éléments de réponse. Nous avons  soulevé l’irrévocabilité du droit  option de la partie civile. Je suis venu personnellement dans ce procès pour découvrir  des individus mal intentionnés qui veulent nuire à la réputation de M. Aribot. Appartenir à l’opposition n’est pas un crime dans ce pays », a déclaré l’avocat. Avant de dire que ce sont les exigences  de la vie démocratique qui imposent que chacun soit libre de militer dans l’opposition ou dans la mouvance présidentielle. « Nous avons dit au juge que la justice doit fonctionner comme telle. Nous n’accepterons pas de tomber dans le lynchage ou le banditisme judiciaire. Il faut dire le droit rien que le droit », a ajouté Me Mory Doumbouya.

Rappelons que les militants et sympathisants de Baïdy Aribot  sont venus en grand nombre pour l’accompagner. Ils clamaient son innocent dans cette affaire.

Sidiki Mara
+224 63453095
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*