dimanche , 21 octobre 2018

Reforme du secteur de la sécurité : L’heure est au bilan des activités réalisées

Le processus de reforme du secteur de la sécurité, initié par le Président de la République, avance à grand pas. L’objectif est de faire de la Guinée un Etat de droit où les citoyens et leurs biens seront sécurisés.

 

C’est ce qui explique la tenue de la session ordinaire de la Commission d’orientation stratégique du Comité national de pilotage de la reforme du secteur de la sécurité, ce mercredi 14 novembre 2012 au Palais Sékhoutouréya.

C’était sous la Présidence effective du Chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé. On notait également la présence des membres de la Commission technique de suivi, des Comités techniques sectoriels, des partenaires bi et multilatéraux impliqués, le gouvernement et tous les officiers des forces de Défense et de Sécurité.

La rencontre visait à faire une évaluation des résultats atteints par  la reforme du secteur de la sécurité depuis son lancement en mars 2011 à nos jours.

A l’ouverture des travaux, le Président de la République a fait un rappel du lancement du processus de reforme du secteur de la sécurité avant de mettre l’accent sur les attentes de cette initiative qui est de bâtir un Etat sécurisé.

Ce fût ensuite le tour du docteur Siriman Kouyaté, Président de la Commission technique de suivi de cette reforme, de faire état des actions réalisées dans ce processus. Il s’agit entre autres de la mise en retraite de 3928 militaires, la démilitarisation de la ville de Conakry, la restauration de l’ordre et de la discipline dans les casernes, le recensement biométrique de l’Armée, l’érection de la Gendarmerie nationale en Haut Commandement de la Gendarmerie nationale et en département de la Justice militaire, la programmation de la mise en retraite au 31 décembre 2012 des militaires atteints par la limite d’âge.

Au cours de la rencontre, le ministre d’Etat chargé de la Justice, ceux de la Sécurité, de l’Environnement ainsi que les ministres délégués au Budget et à la Défense nationale, ont tour à tour mis l’accent sur les progrès enregistrés avant d’exprimer les besoins pour la réussite du processus. Des besoins qui s’expriment en effectifs, en matériels, équipements lourds et infrastructures, au niveau de ces départements impliqués dans le processus de reforme du secteur de la sécurité.

De son côté, Dr Mohamed Diané, ministre directeur de Cabinet du Président de la République, a fait la présentation du projet de modification du Décret D/2011-0126 portant reforme du secteur de la sécurité.

En clôturant la session, le Président Alpha Condé a mis en exergue la nécessité de la reforme du secteur de la sécurité. C’est pourquoi, le Pr Alpha Condé a sollicité l’implication des partenaires à tous les travaux de commission afin que les acteurs de ce processus soient mieux outillés pour l’élaboration éventuelle de la stratégie de la reforme du secteur de la sécurité. Pour cela, il a souhaité que les membres de la commission et du comité technique de cette reforme disposent tous des documents y afférents afin qu’ils soient au même niveau d’information avant la prochaine réunion dont la date n’est pas encore fixée.

Le Bureau de Presse de la Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*