mercredi , 20 mars 2019

Barack Obama : « Le meilleur est à venir »

Barack Obama, en candidat vainqueur, s’est exprimé devant ses partisans réunis dans son quartier général de Chicago. Le président américain s’est dit empli d’espoir, prêt à aller de l’avant.

CHICAGO Il était minuit passé de quelques minutes dans son fief de Chicago lorsque Barack Obama a adressé ses premiers mots à ses partisans.

« Nous somme une famille et nous vainquons ou tombons ensemble », a-t-il déclaré devant une foule réactive. Abordant d’emblée les difficultés rencontrées lors de ces 4 dernières années (pour mieux exprimer son espoir d’un futur meilleur), il s’est voulu rassurant : « Nous nous sommes relevés ! Le meilleur est à venir. »

Endossant le costume de président de tous les Américains, il a remercié toutes les personnes ayant voté lors de cette élection. « Que vous ayez voté Obama ou Romney, vous avez fait entendre votre voix », s’est réjoui celui qui a obtenu à peine plus de voix que son adversaire. Il a donc logiquement félicité Mitt Romney et sa campagne menée « avec ardeur ». Il lui a tendu la main, disant vouloir travailler avec M. Romney pour « faire avancer le pays ».

Ensuite, c’est vers son épouse Michelle qu’il s’est tourné : « Je ne t’ai jamais autant aimé », lui-a-t-il dit. Sacha et Malia ont aussi été mises à l’honneur par leur père.

Obama a insisté sur l’importance de l’éducation partout dans le pays.

Jouant davantage sur la corde sensible, Obama a répété sa « vision de l’avenir », celle vers laquelle « (nous) devons nous diriger » : « Nous voulons que la nation soit appréciée et respectée à travers le monde. Que la nation soit défendue par une armée forte. Une nation qui se bat pour le respect des droits de l’homme et de la liberté. »

« Alors, bien sûr, nous serons parfois en désaccord mais il faudra trouver des compromis pour aller de l’avant et relever l’économie du pays ». « Je vous ai entendu. J’ai appris de vous. Vous avez fait de moi un meilleur président. »

« Je me réjouis de rencontrer les défis que nous pouvons relever tout ensemble. Nous avons du pain sur la planche. » Son regard est déjà tourné vers ce second mandat.

Le président s’est dit « plus que jamais empli d’espoir », en voyant notamment la solidarité entre les citoyens américains pour se relever des dégâts créés par l’ouragan Sandy. « C’est ce pays que je suis fier de diriger en tant que président. »

Barack Obama a terminé son discours par une apologie de l’Americain dream. « Ensemble, nous continuerons à aller de l’avant! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*