vendredi , 22 novembre 2019

Kissidougou : la gendarmerie saccagée par des manifestants

Les locaux de la gendarmerie préfectorale de Kissioudougou ont été saccagés  le week-end dernier par des manifestants après le meurtre d’un  jeune homme, tué par son rival.

 

Selon un habitant de cette ville tout est parti d’un conflit entre deux jeunes qui convoitaient  une même fille. Le premier aurait tendu une embuscade à son rival à l’aide d’une arme à feu. Il aurait tiré à bout portant sur ce dernier, puis mort s’en est suivie. La victime,  Manty Mandy Tounkara a été retrouvée morte suite à de blessures par balles dans le dos.

La nouvelle répandue dans la ville, les citoyens se sont mobilisés pour exiger l’arrestation et l’exécution du présumé auteur et de ses complices. La gendarmerie départementale s’est interposée. Le présumé auteur et la fille ont  été immédiatement  conduits dans les locaux de la gendarmerie.

 

Nos informations indiquent que les manifestants en colère se sont  transportés chez les gendarmes pour réclamer que leur soient livrés les présumés auteurs  de l’assassinat. En dépit de l’intervention des autorités préfectorales et des sages rien n’y fit. La foule prête à en découdre avec ses cibles a attaqué à la gendarmerie.

 

Le présumé auteur a pris la poudre d’escampette. C’est dans ces circonstances que la gendarmerie a été complètement détruite par des manifestants en furie. Les autorités préfectorales ont dépêché sur le champ un renfort qui à procédé à un couvre feu. Aux dernières nouvelles, un calme précaire règne à Kissidougou  quiç reste toujours placée sous une haute surveillance policière après ces violences qui ont vu partir certaines boutiques en fumée.

Sidiki Mara
+224 63453095
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*