samedi , 20 juillet 2019

CENI : 23 Commissaires y compris ceux de l’opposition prêtent serment

Les membres de la nouvelle commission électorale nationale indépendante ont prêté serment jeudi devant la Cour suprême devenant ainsi  officiellement de Commissaires à la CENI.

Après lecture de l’audience inscrit au rôle de la Chambre constitutionnelle et administrative de la Cour suprême et du décret présidentiel relatif à la nomination des membres de la CENI par la Greffière en chef, il est d’abord revenu au Procureur de procéder à quelques rappels.

 

Elle a ainsi fait allusion à l’Article 11 de la Loi organique portant Composition, Organisation et Fonctionnement de la Commission Électorale Nationale Indépendante. Article selon lequel « Avant d’entrer en fonction, tout membre de la CENI doit prêter serment devant la Cour Constitutionnelle ». Elle a ensuite indiqué que les nouveaux commissaires sont des personnalités reconnues pour leur moralité irréprochable. « Nous sommes convaincus que les personnalités choisies remplissent les conditions requises pour leur fonction », a-t-elle indiqué.

 

Il est ensuite revenu au premier président de la Cour suprême, Mamadou Sylla « Syma », d’inviter les membres de la CENI à jurer conformément à l’article 11 de la Loi organique sur la CENI qui stipule : « Je jure sur l’honneur de remplir fidèlement et loyalement mes fonctions de membre de la CENI, de n’obéir qu’à la seule autorité de la Loi, de n’exercer aucune activité susceptible de nuire à l’indépendance, à la neutralité, à la transparence et à l’impartialité de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ; de garder scrupuleusement le secret des délibérations et du vote, même après la cessation de mes fonctions. En cas de parjure, que je subisse les rigueurs de la loi ».

Serment sur lequel les 23 membres de la CENI présents à la cérémonie ont juré tour à tour : « Je le jure ».

 

Les deux autres absents pour des raisons de santé et religieuses (pèlerinage) auront la possibilité de venir prêter serment, a précisé Mamadou Sylla « Syma ». On rappelle que seul Dr Ibrahima Kalil kéita de la mouvance présidentielle et Ibrahima Diallo de l’opposition étaient absents de la partie. Les trois représentants de la société civile, deux de l’administration, 9 de la mouvance présidentielle ainsi que 9 de l’opposition (NDLR: y compris  Jacques Gbonimi, représentant l’UPG de Jean-Marie Doré) ont répondu présents.

Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*