mardi , 24 novembre 2020

Alhassane Condé : « Désormais formée, la nouvelle CENI doit nommer son président »

Conakry, 30 octobre 2012 – Fruit d’un dialogue politique intense, la Guinée vient de former sa nouvelle Commission électorale nationale indépendante (CENI), mettant ainsi un terme à la crise politique qui bloquait la préparation des élections législatives. Le 17 octobre, l’opposition avait refusé de déposer sa liste de dix représentants au sein de la nouvelle CENI.

Résultat d’un consensus de la classe politique, formalisé par un décret présidentiel annoncé lundi 29 octobre dans la soirée, la formation de la nouvelle CENI paritaire relance le processus électoral.

La CENI est composée de dix représentants de l’opposition, dix représentants de la mouvance présidentielle, trois représentants de la société civile et deux représentants de l’administration :

– L’opposition est représentée par Hadja Biya Diallo, Abdourahmane Tely Touré, Mamady Condé, Hadja Fatoumata Fafa Baldé, Dr. Ibrahima Diallo, Mamie Sia Tolno, Étienne Soropogui, Charles André Soumah, Pathé Dieng, Jacques Bonimi.

– La mouvance présidentielle est représentée par Ibrahima Kalil Keita, Oumourou Sanoh, Oumane King Bangoura, El hadj Amadou Oury Baldé, Alpha Yéro Condé, Mme Séraphine Tonguiano, Maxime Koivogui, Yaya Kane, Francis N’fa Koulémou, Sory Sidibé.
– La société civile est représentée par Bakary Fofana, Me Amadou Salif Kébé et Kader Aziz Camara.

– L’administration est représentée par Djénabou Touré et Dr Amadou Kaba.

Désormais formée, la nouvelle CENI doit nommer son président.

Conformément à la loi, elle pourra alors proposer un chronogramme au Président de la République, lui permettant de fixer la date des élections législatives.

Transmis par le Bureau de Presse de la Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*