samedi , 25 mai 2019

Labé : La police utilise des gaz lacrymogènes pour disperser des élèves

La ville de Labé a connu une paralysie toute la journée du lundi 29 octobre suite à des émeutes survenues dans les milieux scolaires, a-t-on appris de sources présentes dans la localité.

Les élèves de la capitale régionale de la Moyenne Guinée protestaient contre le limogeage, il y a quelques jours, de Mariama Taata Bah, proviseure du Lycée Général Lansana Conté, indiquent nos sources qui voient derrière la décision, un règlement de compte. ‘’On reproche à la proviseure de militer au sein de l’UFDG et non le parti au pouvoir’’, ont indiqué deux personnes bien placées dans l’administration scolaire.

‘’On reproche aussi à la dame de laisser ses enseignants se livrer à des critiques exacerbes vis-à-vis du pouvoir’ dans les classes pendant les heures de cours’, a ajouté une troisième source.

Les étudiants qui réclamaient le rétablissement de la proviseure dans ses fonctions ont été dispersés à coups de gaz lacrymogènes. Aucun cas de blessé n’a été rapporté. Ils ont promis de revenir demain.  La tension est vive.

Mamady Fofana
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*