dimanche , 24 mars 2019

S. E. Mme Olga Syradin Ambassadeur de Guinée en Côte d’ivoire : « Les deux objectifs de ma mission»

Ils éraient nombreux, les Guinéens, venus soutenir leur nouvelle Ambassadeur, qui avait à présenter les lettres de créance qui l’accréditent officiellement comme Ambassadeur de la Guinée, en Côte d’Ivoire, ce jeudi 25 octobre 2012. C’est la résidence officielle de Madame l’Ambassadeur, située à Cocody Danga, qui a servi de cadre à cette « rencontre familiale».


Initialement réservée aux coordinations des quatre régions naturelles du pays, tel que voulu par le consul, la rencontre s’est finalement ouverte à toutes les principales structures guinéennes opérant en Côte d’Ivoire, élargies au Conseil des Guinéens de Côte d’Ivoire et à la coordination de la Société Civile.

Revenue de la Présidence de la République à 17 h 30 minutes, où elle est allée sacrifier au rituel, S. E. Madame Syradin s’est dite très heureuse de retrouver ses compatriotes constitués de la Guinée, dans toute sa diversité.

Improvisant un bref discours à l’endroit de ses hôtes d’un soir, Madame l’Ambassadeur a tracé en quelques mots, les grandes lignes de sa mission, qu’elle reconnaît pleine d’embûches.

« Je suis allée présenter les lettres de créance, en votre nom ; ce qui fait de moi votre ambassadeur. À partir de maintenant, je m’attellerai, avec votre soutien, au raffermissement des by Text-Enhance » style= »text-decoration: underline; »>relations bilatérales, entre la Côte d’Ivoire et notre pays, sur la base de la vision commune de nos deux Chefs d’État Alassane Ouattara et Alpha Condé, de voir leurs pays respectifs, devenir des pays émergents, dans les années à venir. Je m’engagerai corps et âme, au sein de notre communauté, à rapprocher tous nos compatriotes, en créant beaucoup de structures, tout en renforçant celles qui existent déjà. Vous pouvez compter sur moi.venez me voir, je suis là pour vous, la résidence et la chancellerie sont grandement ouvertes… Malgré les divergences, je ferai l’effort de vous rapprocher. Mais cela n’est possible que par l’amour et la confiance des uns en vers les autres(.) ».

S. E .Madame Syradin qui a foulé le sol ivoirien depuis le 25 août 2012 a saisi l’occasion pour informer son auditoire de la très prochaine délocalisation de la Chancellerie, jusque là située dans la commune du Plateau, au centre des affaires.
Lamine Soumah, Abidjan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*