mardi , 20 août 2019

Mariage précoce en Guinée : 3/5 filles sont mariées avant l’âge de 18 ans

La Guinée a célébré ce jeudi 11 octobre la Journée internationale de la jeune fille sous le thème : « Mariage précoce ».

Depuis 2009, le 11 octobre de chaque année est décrété par les Nations Unions Journée internationale de la jeune fille dans le but de dénoncer les violences subies par les jeunes filles. En Guinée, la commémoration de cette année a été organisée par le ministère des Affaires sociales, de la promotion féminine et de l’Enfance et la Direction nationale de la promotion féminine et du genre.

Les acteurs guinéens ont apprécié le choix du thème de cette année. La Guinée détient en effet l’un des taux de mariage précoce les plus élevés. En moyenne, 3/5 des filles sont mariées avant le 18è anniversaire de leur naissance. Des études ont prouvé qu’en 2005, 63% des femmes de 20 à 24 ans étaient mariées ou en union avant l’âge de 18 ans.

D’autres données disponibles montrent qu’il y a eu peu ou pas de changement depuis 1999. Selon un document  publié par le ministère des Affaires sociales,  le taux de prévalence du mariage précoce dans les différentes  régions est de 76% pour la Haute Guinée, suivie de la Moyenne  Guinée 75%, la Guinée forestière 75%, la Base Guinée 61% et la région de Conakry 39%.

La prévalence du mariage précoce en Guinée est beaucoup plus élevée que la moyenne de l’Afrique subsaharienne qui est de 37%.

Pendant la célébration de cette journée, des projections pour les deux décennies à venir ont été faites par les spécialistes selon lesquelles une action urgente est nécessaire pour éviter à des milliers des jeunes filles guinéennes de se marier dans la prochaine décennie avant l’âge légal de 18 ans. 

Pour mettre fin aux mariages précoces en Guinée, plusieurs recommandations ont été formulées. Notamment l’élaboration de stratégies pour le changement des normes sociale, l’application de la loi et des actions politiques, la scolarisation des filles, l’appui au programme d’alphabétisation et l’accès à l’information en matière de  la santé de la reproduction.

Sidiki Mara
+224 66027477
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*