samedi , 20 avril 2019
Flash info

L’opposition radicale vers la désintégration, Soropogui avare en commentaires

Après avoir affiché une relative unité jusqu’à présent, le Collectif et l’ADP pourraient entrer dans une phase de désintégration dans les prochains  jours.

 

Le parti Génération Citoyenne (GeCi), dirigé par Fodé Mohamed Soumah pourrait être le premier à quitter le groupe. Samedi, son président n’a pas exclu, en effet, de se retirer du Collectif s’il n’obtient pas un siège dans la nouvelle CENI. Fodé Mohamed Soumah n’apprécie pas que des partis dont le PPG de Charles Pascal Tolno, les NFD de Mouctar Diallo et le PS de  Thierno Saydou Bayo, absents du terrain lors de la présidentielle puisse royalement siéger au sein de l’institution électorale. Il menace donc de quitter le navire en signe de désapprobation.

 

Fodé Mohamed Soumah qui reconnaissait il y a deux semaines que l’opposition en Guinée se résume au sens strict du terme au Collectif et l’ADP, ne cache pas sa colère.  « Nous avons eu samedi une réunion houleuse au siège de l’UFC. Nous nous sommes séparés en queue de poisson. Le nom de la Géci qui figurait dans la précédente liste a été remplacé. Nous estimons, qu’en dehors des 3 anciens Premiers ministres et de la NGR, la Géci vient en cinquième position par rapport à son engagement politique et sa précédente candidature à l’élection présidentielle. Du coup, le Bureau Exécutif du parti a déjà pris la décision si notre demande n’était pas prise en compte au niveau des commissaires de la CENI, d’ici ce lundi 8 octobre, nous nous retirons du Collectif tout en restant dans l’opposition. L’heure sera venue de créer une nouvelle alliance politique dans l’opposition ».

Au même moment, les Nouvelles Forces Démocratiques accélèrent le rythme. Pas question de retarder dans un processus où déjà des mécontents se font entendre. Dimanche, le vice-président de ce parti, Etienne Soropogui, a été choisi par les membres du Bureau politique pour représenter la formation à la CENI, selon certaines indiscrétions.  Mouctar Diallo ayant bénéficié d’un poste ministériel pendant la transition sous Konaté ne pouvait plus prétendre représenter les NFD dans la nouvelle CENI, dit-on.

Pour sa part, Soropogui refuse tout commentaire. ‘’Il faut attendre que tout cela soit annoncé officiellement, s’il vous plait’’, conseille-t-il.


Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*