lundi , 24 juin 2019

Guinée : Timide célébration de la Journée mondiale du tourisme

L’association Guinée culture en partenariat avec  l’ONG ‘’Phare de Tamara’’ et Lampui ont organisé jeudi 27 septembre lune conférence-débat dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale  du tourisme. L’évènement était placé sous la haute autorité  du ministère du Tourisme, de l’hôtellerie et de l’artisanat. Mais comme les années antérieures, les participants se sont limités à de simples appels.

 

La Guinée a célébré cette journée à un moment où elle est confrontée à un manque criard d’infrastructures hôtelières et touristiques. Un paradoxe quand on sait que le potentiel touristique du pays est considérable. Des populations de chimpanzés et d’éléphants, aux forêts et mares sacrées,  îles et plages paradisiaques, en passant par la Dame du Mali, les Chutes de Kinkon et le Voile de la mariée à Kindia, la Guinée dispose d’un potentiel hors-norme, mais largement sous exploité.

Les discussions autour de la célébration de cette année sont allées dans le sens de la relance du secteur sans aucun engagement politique conséquent. Au contraire. Les différents acteurs intervenant dans le secteur se sont évertués à s’accuser mutuellement.

Pour Amadou Barry, directeur adjoint du ministère du Tourisme par exemple la triste réalité que traverse le secteur est dû à la fois au manque d’infrastructures, à l’insécurité et au coût exorbitant des visas touristiques.

Abou Samakhé, propriétaire d’un site touristique en Guinée pour sa part regrette le premier président guinéen Ahmed Sékou Touré qui, selon lui, avait misé sur la réussite du tourisme en Guinée. ‘’Nous demandons au gouvernement de mettre les moyens nécessaires à la disposition  des propriétaires des sites pour pouvoir développer ce secteur’’, a-t-il lancé.

Dans cette même optique, M. Bangoura, un cadre du ministère du Tourisme a conseillé le respect par les promoteurs des règlementations en matière de la réalisation d’un site, ainsi que la délocalisation des écoles nationales de tourisme à l’intérieur du pays.

L’ambassadeur du Sénégal en Guinée, Yahame Diop, qui assistait au débat a lancé un appel en faveur du développement du secteur touristique guinéen. ‘’La Guinée peut vendre sa bannière, il y a des belles plages et de nombreux de sites’’.

Sidiki Mara
+224 63453095
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*