dimanche , 20 janvier 2019

Adresse à la Nation du Chef de l’Etat: « Restez calmes, malgré les sentiments de révolte »

Dans son adresse à la Nation, le chef de l’Etat guinéen le professeur Alpha Condé a invité, ce vendredi 21 septembre, ses compatriotes à préserver la paix et surtout à rester calmes malgré  les sentiments de révolte ». Lisez plutôt…

Mes chers compatriotes,

La construction d’un Etat de Droit est une quête quotidienne qui demande l’engagement et la bonne foi de tous les citoyens de ce pays.

Avant-hier, je signais le Décret promulguant la Loi sur la Règlementation de la CENI, avec une parité entre la majorité et l’opposition.

Cette Loi se situe dans la volonté des Institutions Républicaines de renforcer la démocratie.

Hier, l’opposition organisait une manifestation autorisée qui a été largement couverte par tous les organes de presse.

Les forces de l’ordre, malgré des provocations ça et là, malgré l’occupation anarchique de la voie publique non concernée par l’autorisation et bloquant la circulation, sont restées impassibles.

Je veux que la Guinée soit un havre de paix et de liberté.

Je veux que la sécurité publique soit garantie pour tous.

Je veux que toutes les Guinéennes, tous les Guinéens vivent en paix et en harmonie.

C’est pourquoi, tout en déplorant les actes de vandalismes et les destructions des autobus de transport publics, patrimoine commun récemment acquis pour soulager les travailleurs de la capitale, j’exhorte au calme.

Des citoyens ont vu leurs biens saccagés : des boutiques ont été vandalisées sans raison, des véhicules de particuliers détruits.

Ces actes sont de nature à porter atteinte à la cohésion et à l’unité nationale.

C’est actes sont inacceptables.

J’appelle tous nos compatriotes, malgré les sentiments de révolte devant de tels actes qui n’honorent ni leurs auteurs ni notre pays, à garder leur calme, à ne jamais répondre à ces provocations insensées et incompréhensibles.

La Guinée avance et avancera dans la paix, dans la voie du progrès.

Ces soubresauts, ces violences d’hier et de ce matin visent à créer un climat de tension pour paniquer la population et décourager les investissements. Il ne faut pas céder à ces provocations.

Hier, nous avons réussi le forum économique qui a rassemblé en deux jours des grandes personnalités de la Finance, des Affaires et de l’Economie.

Ce succès va amener des nouveaux investisseurs et créer des opportunités d’emploi pour les jeunes, des opportunités de croissance économique pour le pays.

Certains veulent nous distraire de ce travail laborieux fort apprécié à l’Intérieur et à l’Extérieur.

Mes Chers Compatriotes,

J’en appelle au calme et au travail. J’en appelle à la sérénité et à l’unité nationale.

Que ceux qui veulent marcher marchent mais que personne n’en profite pour créer des troubles et le désordre.

Sans la paix, sans l’unité nationale et la cohésion, il n’y a pas de développement.

Sans la paix et la sécurité des personnes et des biens, il n’y aura pas d’investissements.

C’est pourquoi, la paix est essentielle pour notre peuple.

J’y veillerai de toutes mes forces.

Transmis par le Bureau de Presse de la Présidence

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*