samedi , 7 décembre 2019

L’USTG pas d’accord avec le choix du remplaçant de Lounseny Camara

Alors que le Collectif et l’ADP taclent déjà, en sourdine, des leaders d’opposition, l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG) à laquelle appartient Lounsény Camara s’insurge contre chioix du représentant du syndicat pour  la future CENI. Déclaration.

Conakry, le 17 septembre 2012

LE BUREAU Exécutif de l’USTG
A
L’INTERCENTRALE ET INTERSYNDICALE
de Guinée / CONAKRY

Camarades,

Le Bureau Exécutif National de l’USTG, suite à ses réunions ordinaires et extraordinaires tenues à son siège les 10, 12,14, et 17 septembre 2012, se fait le devoir de vous adresser la présente avec les décisions ci-après :

Considérant l’absence de texte juridique régissant l’organisation de l’Inter Centrale et le manque de transparence et de Démocratie dans les prises de décision engageant les différentes Centrales,

L’USTG décide de suspendre provisoirement sa participation aux activités de l’Inter centrale jusqu’à l’élaboration et à l’adoption des textes juridiques régissant son organisation et son fonctionnement ;

1- L’USTG dénonce la méthode précipitée et le moment inopportun du choix du remplaçant de notre Camarade Lousseny Camara à la CENI ;

2- L’USTG maintient fermement sa réserve par rapport à la procédure de désignation d’un représentant du Mouvement syndical à la CENI.

Ces différentes prises de position se justifient par le fait que la priorité actuelle du mouvement syndical est et demeure le résultat des négociations en cours avec le Gouvernement en vue de l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs.

En ce qui concerne la CENI, nous pensons qu’il y a des préalables non encore remplis à savoir l’adoption par le CNT et la promulgation par le président de la République, la loi sur la CENI. A cela s’ajoute la notification officielle, le moment venu, à chaque partie concernée pour la désignation de son ou de ses représentants.

Des lors que les conditions préalables seront réunies, l’USTG fera face à son devoir et à sa responsabilité pour procéder à la désignation de son représentant et ce conformément aux dispositions de l’article 10 de la loi organique régissant la CENI qui stipule « En cas de vacance consécutive au décès, à la démission ou à toute autre cause d’empêchement définitif d’un membre constatés par la cour constitutionnelle, saisie par le Bureau de la CEN, procédé à son remplacement dans les conditions de sa désignation pour le reste du mandat en cours ».
Recevez, chers camarades, nos salutations syndicales.

Pour le Bureau Exécutif National
Un secrétaire Exécutif

Le Secrétaire général par Intérim
Louis Mbemba Soumah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*