samedi , 17 août 2019

Meeting de l’opposition: « Si le gouvernement nous fait appel, on l’aidera », dit Lansana Kouyaté

L’opposition guinéenne, réunie au sein du Collectif des partis politiques et de l’ADP, a animé ce samedi, 8 septembre, un meeting à l’héliport de Belle-vue, dans la commune de Dixinn.

 

Il était 13 heures quand les leaders politiques -à leur tête Lansana Kouyaté du PEDN- sont arrivés sous une fine pluie sur fond de danses et de chants des militants mobilisés à cet effet. En l’absence de Cellou Dalein Diallo de l’UFDG et Sidya Touré de l’UFR en visite aux USA. Objectif de la rencontre: informer les militants sur l’évolution sociopolitique de la Guinée.

Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition et président de l’UFC, d’ouvrir le bal : « (…) Nous nous battons pour qu’il y ait des élections libres et transparentes. Jamais, nous n’accepterons une telle dictature en Guinée. On s’est battus depuis 2010. Il y a eu des pertes en vies humaines, matérielles, on ne reculera pas, il faut une vraie démocratie en Guinée ».

Lansana Kouyaté, président du PEDN de poursuivre : « Merci à tout le monde, gloire à Allah celui qui, dans toute sa puissance, a créé les anges, les hommes et toutes autres créatures. Il nous a sauvés en quelques jours à Matoto, Sidya, Cellou et moi. Nous sommes tous Guinéens. Quiconque vous dit qu’entre soussous, malinkés, peulhs et forestiers il y a une différence, c’est faux. Quand on importe du riz pour le préparer il faut du gombo qui est de la Haute Guinée, l’huile rouge en Basse Guinée, etc. Nous sommes tous importants l’un pour l’autre. Jamais nous n’abandonnons cette victoire qu’on a tant cherchée pour nous libérer. Dieu nous a donné sa grâce, il nous a donné la lumière pour éclairer, la pluie pour nous donner l’humidité en une seule journée, c’est justificatif. La fois dernière, chez moi on a gâté notre meeting, cassé nos véhicules, nous tiré des balles et enfin dire que c’est vous, c’est faux. Si on avait accès aux médias, on n’aurait pas organisé à chaque moment des meetings. Mais, ils nous ont fermé les portes avec des cadenas où c’est écrit ‘’opposition’’. Celui qui ne regarde que le ciel ne verra jamais la terre. Selon le programme, après la présidentielle, six mois après, les élections législatives. ça se passe comme ça. Mais chez nous, c’est le contraire tout simplement pour tricher les élections. Nous n’accepterons jamais cela. Regardez le Sénégal, le Niger, ils ont tous organisé pourquoi pas nous. Il faut que le gouvernement fasse appel à l’opposition pour l’aider parce qu’il ne peut pas faire l’affaire des Guinéens. Il doit avoir ce courage. S’il nous dit, nous l’aiderons. Aujourd’hui, notre combat c’est la recomposition totale de la CENI et le départ de Waymark pour la tenue des élections ».

Fodé Mohamed Soumah de la Géci a lui aussi fustigé la gestion actuelle du pays par le président Alpha Condé. « Cet homme qui dit qu’il s’est battu 40 ans, regardez le cas de Siguiri et de Zogota, des tueries, des divisions, etc. Voici le niveau de vie des Guinéens. Barrons-lui la route ».

Etienne Soropogui des NFD, Faya Millimouno ( ?) et autres se sont tous exprimé sur un ton virulent contre le régime en place.

La cérémonie a pris fin sans heurts, avec bonne escorte des agents de la sécurité.


Mediaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*