samedi , 19 janvier 2019

 »La semaine prochaine, nous poserons la première pierre de 3 immeubles de 40 niveaux à Camayenne », dixit le ministre de l’Urbanisme

Conakry, 30 août 2012- Faire la proximité par la marche, aller à la rencontre des citoyens dans leurs lieux de travail, c’est à cet exercice que le Président de la République s’est livré ce jeudi 30 août 2012 dans les quartiers de la commune de Kaloum.


Très à l’aise, le Professeur Alpha CONDE s’est d’abord rendu au chevet d’un malade, hospitalisé à la clinique Pasteur. Il s’agit d’Ismaël Bangoura un opérateur économique exemplaire qui œuvre pour le développement et l’épanouissement du secteur privé guinéen.

De là, le chef de l’Etat est allé visiter un atelier de sculpture tenu par les frères Sidimé. Il constitue l’un des fleurons de l’artisanat guinéen. Sidikiba Sidimé, chef d’atelier de cette sculpture, n’a pas caché ses sentiments suite à la visite du chef de l’Etat : « Nous sommes très ravis et ragaillardis de la visite du Président de la République dans notre atelier ce jeudi 30 août 2012. Cela nous a donné beaucoup de valeurs. On est là comme artisans. Nous représentons la physionomie de la Guinée. On se présente partout dans le monde pour faire connaitre l’art guinéen. Nous sollicitons auprès du chef de l’Etat, une aide qui n’est pas financière. Mais de nous aider à avoir un atelier ».

En arpentant les rues de Kaloum, principal pôle de l’administration et des affaires dans la capitale Conakry, le Président de la République s’est offert un bain de foule en liesse et très animé.

La prochaine étape de la visite du Pr Alpha Condé a été le Ministère de la construction et de l’habitat. Là, le chef de l’Etat a eu des entretiens avec le Ministre de tutelle, Général Mathurin Bangoura, sur l’évolution de certains projets innovants. Des projets tant dans le domaine de l’aménagement urbain que dans celui des logements sociaux comme le précise le ministre Mathurin : « J’avoue que la visite du Président de la République ce matin, était une visite inopinée. On a profité de cette visite inopinée pour lui présenter un grand projet, le plus grand projet en matière de construction. Donc je lui ai dis que ce projet qui a déjà démarré, et dont nous ferons la pose de la première pierre la semaine prochaine, comporte la réalisation de 3 immeubles de 40 niveaux à Camayenne. Il y aura des villas et d’autres immeubles comme vous l’avez remarqué. C’est ce projet que j’ai présenté au chef de l’Etat. Un projet dirigé par des partenaires qui sont à Camayenne. Cette visite du Président de la République est un grand honneur pour tout le département ».

A 200 mètres de ce Ministère, se situe le siège d’un amical. Qui en soit, constitue l’un des bastions de soutien au gouvernement et aux actions du Président de la République. Pr Alpha CONDE a fait honneur aux membres de cet amical de leur serrer la main. Aussi, leur a-t-il prodigué de sages conseils relatifs à la vertu du travail et à la culture de la paix.

Le Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire a été la dernière étape de cette visite de terrain du Président de la République. Là aussi, le chef de l’Etat s’est donné le temps de converser avec le Ministre de tutelle. Dr Ibrahima Kourouma, ministre dudit département, s’est félicité de la visite du chef de l’Etat : « Recevoir la visite du Président de la République représente pour tout ministre quelque chose d’extraordinaire. A ma connaissance, je pense que c’est la première fois qu’un chef d’Etat se déplace pour rendre visite à ces ministres et notamment dans leurs bureaux pour se rendre compte de ce qui se passe. J’ai été agréablement surpris parce que je ne m’y attentais pas. Mais je ne suis pas aussi surpris quand on connait le Président de la République dans son attachement au travail. Je suis très heureux, même ému de la visite du Président de la République. Je crois que c’est un signal fort. Cela veut dire que le Président veille sur chacun de nous ».

Apparemment, le Président de la République tient à ne pas se contenter des seules informations reçues dans son bureau. Mais aussi, aller constater les faits sur le terrain.

Le Bureau de Presse de la Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*