mardi , 18 décembre 2018
Flash info

Boulbinet : En plus de la surcharge et des conditions météorologiques, la corruption aurait contribué au naufrage

La consternation se lisait sur les visages samedi à Boulbinet et à la morgue de l’hôpital Ignace Deen 24 heures après le naufrage d’une pirogue qui transportait une cinquantaine de personnes de Conakry vers l’ïle de Kassa.

 

Le bilan officiel, mais provisoire, fait état de 9 corps sans vie repêchés, 21 rescapés et plusieurs autres personnes toujours recherchées. Les autorités hospitalières et portuaires ont déjà remis cinq corps dont la conservation était jugée difficile à leurs familles. Les quatre autres attendent la semaine prochaine. Pendant ce temps, les opérations de recherches se poursuivent sans espoir entre l’île et la capitale guinéenne.

 

S’il est établi par les autorités de ce port artisanal et les services de sécurité que la surcharge et les mauvaises conditions météorologiques sont à l’origine de l’accident, plusieurs sources contactées ce matin à Boulbinet ajoutent une troisième cause. La corruption.

 

Quelques pêcheurs qui scrutaient l’horizon avant de prendre la mer ont déclaré à Kaloumpresse.com que le pilote a tenu tête à toutes les mises en garde. Ils ont affirmé que celui-ci a rejeté tous les conseils relatifs aux mauvais temps qu’il faisait. Devant cette ténacité, des agents de sécurité auraient réussi à retirer une pièce du moteur hors-bord de la pirogue pour obliger le conducteur à débarquer ses passagers. Mais un agent corrompu qui, apparemment se souciait plus de sa poche que des âmes en danger, aurait retourné la pièce au piroguier, moyennant une modique somme d’argent.

 

Pour leur part, les autorités guinéennes promettent de faire toute la lumière dans ce dossier, afin d’évider de telles obstinations à l’avenir. « Nous attendons qu’il sorte de l’hôpital pour lui poser une série de questions parce qu’il a défié tout le monde », a confié Mohamed Doumbouya, directeur de l’Agence de la Navigation Maritime de Kaloum. « Il est déjà sous contrôle judiciaire », a ajouté M. Doumbouya.

Mamady Fofana
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*