vendredi , 30 octobre 2020

Albert Damantang Camara: « Les alentours de chez Lansana Kouyaté ont été sécurisés pour empêcher l’affrontement entre manifestants »

Albert Damantang Camara, ministre de l’Enseignement Technique, en même temps porte-parole par intérim du gouvernement, a déclaré, ce mardi 28 août, au cours d’une conférence de presse qu’il pilotée au Ministère de la sécurité qu’il n y a pas eu de perte en vies humaines le 27 août suite à l’appel à manifester de l’opposition.

Pour le ministre, il y a eu un certain nombre de blessés au sein des forces de l’ordre. « Donc, dit-il, ce sont des événements qui ne permettent à pas à notre jeune démocratie d’avancer ».
« La Guinée a une image à défendre, les forces de l’ordre ont accompli leur devoir de manière professionnelle en utilisant du matériel conventionnel pour le maintien de l’ordre. Il est inadmissible aujourd’hui qu’on puisse dire que les coups de feu ont été tirés sur les leaders de l’opposition. Il faut à tout prix que cette information soit replacée dans son contexte. C’est absolument faux et c’en est jamais arrivé », a-t-il renchéri.

En répondant aux préoccupations des journalistes le porte-parole du gouvernement dira « bien avant cette manifestation, il y avait une mission qui avait été confiée au Conseil National de la Transition… Après cette mission, le chef de l’Etat avait avancé qu’il allait choisir parmi les propositions du CNT celle qui pouvait nous aboutir au processus de législatif. « Donc avant les manifestions, la volonté du gouvernement était déjà là. Dès l’instant où le président a accepté en annonçant qu’il allait choisir parmi les propositions du CNT, il n’avait plus de raison objective pour créer des manifestations ».

Parlant des gaz lacrymogènes utilisées lors de cette manifestation, Albert Damantang a souligné que le professionnalisme exige qu’on utilise le matériel conventionnel par exemple le gaz lacrymogène. Et qu’on empêche une manifestation interdite. « C’est pourquoi les alentours de chez Lansana Kouyaté ont été sécurisés pour empêcher l’affrontement entre manifestants de tendances différentes. Et cela c’est dans l’intérêt de ceux qui étaient à l’intérieur ».

Pour le cas du domicile de Cellou Dalein, le conférencier a déclaré n’avoir pas eu d’informations sur l’intervention des forces de l’ordre.

« Certes il y a eu des affrontements, dit le ministre, au niveau carrefour échangeur et à l’occasion de ces affrontements, les forces de l’ordre qui sont intervenues ont tiré des gaz lacrymogènes, et il est probable que les gaz arrivent au niveau du domicile de Cellou Dalein ».

Selon lui, le conseil extraordinaire des ministres d’aujourd’hui n’était pas axé sur la manifestation d’hier, mais sur la proposition du CNT par rapport à la CENI. Ajoutant que les détails seront donnés à travers un communiqué émanant de la Présidence.

« Il y a eu plusieurs manifestations hier. Mais, toutes les manifestations politiques ont été dispersées et cela que ça soit du camp présidentiel que du camp de l’opposition. Peut-être, il y a eu un certain nombre de femmes qui ont manifesté la journée du 27 août », a conclu M. Camara.

 


Mediaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*