dimanche , 8 décembre 2019

Marche du 27 août : les dernières consignes de la hiérarchie militaire

Le Haut commandement de la gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire, Général Ibrahima Baldé et le Chef d’Etat major général des armées, Général Souleymane Kèlèfa Diallo ont ordonné dimanche aux militaires de rester dans les casernes et d’éviter de circuler avec des armes, selon un communiqué lu par le porte-parole des armées.

Les deux officiers ont invité la police et la gendarmerie, chargées des opérations de maintien de l’ordre à « agir avec professionnalisme, dans le strict respect de la loi, de la protection des biens publics et privés, des droits des citoyens à circuler librement », selon Commandant Aliou Diackité.

 

Ils ont en outre tenu pour responsables, les leaders politiques à l’origine de la marche d’aujourd’hui des actes de vandalisme qui pourraient résulter de leur initiative.

 

« Il est formellement interdit à tous les hommes en uniforme de tous les corps, quelque soit leurs grades et rangs de se confondre à tout mouvement de foule », ont ordonné les généraux Baldé et Diallo, ajoutant que l’armée restera casernées et placée sous des contrôles réguliers. »Tout militaire isolé ou tout citoyen portant une tenue militaire qui sera appréhendé, avec ou sans arme, sera sanctionné suivant le code de justice militaire ».

 

Mamady Fofana

+224 62 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*