samedi , 25 janvier 2020

 »L’arrestation du fils de Cellou Dalein n’avait rien de politique » reconnait Tidiane Dalein Diallo

Le fils aîné du leader de l’UFDG, en l’occurence Ahmed Tidiane Diallo, a reconnu lundi soir sur les ondes de la RTG que son arrestation qui avait fait tant de bruits et soulever des passions n’était nullement, ni de près ni de loin,  liée à une quelconque activité politique.

 

Rappelons que l’interpellation du jeune Tidiane Diallo, tard dans la nuit du dimanche, avait fait l’objet de maintes interprétations sur certains médias locaux, accusant les autorités politiques et militaires du pays, d’avoir fait arrêter et jeter en prison l’aîné des Dalein.

Du coup, on avait vite fait de lier cette situation à la marche dite  »pacifique » de l’opposition de ce 27 août, et certaines radios locales ne s’étaient pas empêchées de parler de tortures à l’encontre du fils du leader de l’UFDG, ainsi que de plusieurs de ses camarades.

 

C’est un jeune homme très décontracté qui est apparu sur le petit écran ce lundi soir pour reconnaître que son interpellation fait suite à une bagarre qui a dégénéré dans la boîte de nuit le Cryber entre des copains à lui, avec lesquels il était allé s’égayer, tard dans la nuit du 26 au 27.

 

 »On était dans la boîte de nuit quand une bagarre a éclaté entre mon ami Abdalah Kouyaté et un autre militaire. J’ai tenté de m’interposer pour les séparer, en vain. C’est après que Moustapha a insulté mon ami Abdalah. Il m’a demandé de l’attendre dans la voiture, et quelques temps après, nous sommes allés pour qu’il se mette en tenue militaire et prenne son arme. Ensuite nous sommes allés chercher deux de ses stagiaires. A notre retour, il y a eu quelques échauffourées, et l’on est venu nous prendre pour nous déposer à la Gendarmerie. Quand nous sommes arrivés là, le Commandant a demandé qu’on nous enferme, parce qu’il ne voulait rien entendre », a déclaré en détail Ahmed Tidiane Diallio.

 

Des déclarations entièrement reconnues par Abdlah Kouyaté, qui a demandé que les Guinéens ne tentent pas de lier  »cette affaire à la politique, ou à toute autre chose relative à El Hadj Cellou Dalein ».

 

 »Depuis que nous sommes là, (NDLR à la Gendarmerie), nous avons été traités humainement. On ne nous a fait aucun mal, et personne ne nous a tapés dessus. Seulement, comme cela arrive souvent, nous étions au mauvais endroit. C’est une affaire exclusivement militaire », a ajouté Addalah, s’exprimant à son aise, dans un français sans accent.

 

A rappeler que dans la déclaration conjointe signée de l’opposition, suite à l’échec de leur  manifestation, celle-ci avait dénoncé  »la campagne d’intimidation, d’arrestation et d’incarcération de militants, responsables et membres de famille des leaders politiques, notamment le fils de l’un d’entre eux ».

Alpha Camara

Gatineau CANADA


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*