mardi , 13 avril 2021

Alpha Condé cède et accepte une recomposition partielle de la CENI

Le président Alpha Condé a accepté la recomposition partielle de la CENI, une des options offertes par le CNT et les institutions républicaines dans le mémorandum de sortie de crise qui lui a été soumis.

Sékhoutouréya, 27 août 2012/ Le 7 novembre 2010, le peuple de Guinée, par sa participation massive à l’Election Présidentielle, a confirmé son attachement à la démocratie et sa volonté de se doter d’institutions républicaines consacrées par la Constitution. L’une des étapes décisives de cette démarche est la mise en place de l’Assemblée Nationale à travers l’organisation des Elections Législatives libres, crédibles et transparentes.

Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha CONDE, tout en poursuivant les reformes économiques, est resté à l’écoute de la classe politique pour parvenir à l’organisation des élections dans de meilleurs délais. C’est dans ce cadre que le Conseil National de la Transition en son sein, et à travers des concertations avec les autres institutions républicaines, a élaboré des propositions qui ont été transmises au Président de la République sous le titre de Rapport synthèse finale des propositions de sortie de crise.

Dans ce document, trois schémas de sortie de crise ont été proposés :

1.    La recomposition de la CENI conformément aux dispositions de la loi 013 en s’appuyant sur une loi organique ;

2.    La recomposition partielle de la CENI en tenant compte du paysage politique actuel, sauvegarder la mémoire de l’institution, et capitaliser les expériences des membres actuels de la CENI ;

3.    La recomposition de la CENI par l’élargissement du nombre de ses membres ainsi que de ses démembrements.

Après examen, la deuxième proposition a retenu l’attention de Monsieur le Président de la République, je cite « la recomposition partielle de la CENI en tenant compte du paysage politique actuel, sauvegarder la mémoire de l’institution, et capitaliser les expériences des membres actuels de la CENI ».

Aussi, un Conseil des Ministres extraordinaire est convoqué pour le Mardi 28 août pour l’adoption d’un Projet de loi portant modification partielle de la Loi 013 du 20 octobre 2007, portant Création, attributions, composition,  organisation et fonctionnement de la CENI.

Une fois le Conseil entendu et le Projet adopté, il sera transmis au Conseil National de la Transition pour légiférer. Cette modification, après la suppression de l’Article 162 du Code Electoral, va renforcer l’équité entre les partis en compétition.

Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha CONDE, renouvelle son engagement, avec la compréhension de tous les acteurs concernés, à organiser des élections transparentes et régulières pour l’ancrage de la démocratie dans notre pays.

La Présidence de la République

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*