lundi , 17 juin 2019

Zogota : Jean-Marie Doré parle d’un meurtre ‘’planifié’’

L’ancien Premier ministre Jean-Marie Doré a condamné lundi l’usage de la force contre les citoyens de Zogota en début du mois faisant au moins cinq morts. L’ancien Chef du gouvernement pendant la transition de 2010 s’exprimait à une conférence de presse au nom de son parti l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG).

Au-delà d’une simple condamnation, Jean-Marie Doré a accusé des autorités à certains niveaux d’avoir planifié l’assassinat de citoyens de Zogota après les manifestations contre Vale et d’une personne à  Siguiri pendant le soulèvement contre le préfet de la zone.

« J’affirme catégoriquement que l’intervention des forces de défense et de sécurité ne s’est pas faite au hasard. Ça été ordonné, planifié et exécuté dans un ordre précis. Sinon les choses ne se seraient pas passées comme elles se sont passées. Les agents ont été orientés par les autorités de N’zérékoré ou par ceux qui sont venus d’ailleurs », s’est indigné l’ancien PM.

Pour Doré l’intervention qui s’est déroulée à Zogota ne pouvait avoir lieu sans que l’ordre ne vienne de quelque part. «Un tel ordre ne peut pas se prendre au niveau du seul commandant de la gendarmerie. Non, il n’a pas un tel pouvoir sans que l’ordre ne vienne de son supérieur. L’intervention de l’armée ne peut pas se faire sans l’accord du Gouverneur de N’zérékoré. Le commandant de zone ne peut pas prendre seule une telle décision. La police ne peut pas se déplacer seule hors de sa sphère d’intervention ».


Fatoumata Kéita
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*