samedi , 15 décembre 2018

Général Boundouka Condé, attaché militaire : une promotion ou une sanction ?

Entendu en avril dernier dans l’affaire de l’attaque contre la résidence du président Alpha Condé, le général Boundouka Condé, chef d’état major de l’armée de terre a été limogé, en catimini, par le président Alpha Condé. Avant d’être remplacé par le colonel Fodé Keita jusque là Commandant de la zone militaire de Mamou.

 

Le décret nommant Boundouka à la tête de l’armée de terre avait été diffusé en fanfare sur les ondes des médias d’Etat. Celui qui annonce son départ de ce poste ne l’a pas été.

Le Général Boundouka Condé a trouvé un point de chute à l’ambassade de Guinée au États-Unis où il va devoir se consoler avec le titre d’attaché de défense et chef de la mission militaire.

Un poste dont il se réjouit d’ores et déjà et remercie le président Alpha Condé pour sa confiance renouvelée. « Je suis content que le président m’ait renouvelé sa confiance. Là-bas, je pourrai apprendre l’Anglais. C’est quelque chose qui me tenait à cœur depuis », introduit déjà l’officier. Mais peut-il faire autrement ?

Mamady Fofana
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*