mercredi , 13 novembre 2019

La ville de Kérouané explique les raisons des secousses sismiques

Dans une société profondément croyante comme celle de la Guinée on ne tarde pas à établir une corrélation entre les évènements. Et ce ne sont pas les habitants de Kérouané qui feront le contraire.

Deux jours après les légères secousses qui ont semé la panique dans la ville certains citoyens pensent qu’elles sont liées au Sitikèmö (le Doyen) de Kérouané mort le dimanche 5 août. Koya Amara Camara, décédé la veille regagnait, en effet, sa dernière demeure ce jour aux environs de 14h quand les secousses se sont produites.

 

Pour une population en majorité analphabète les deux évènements ne peuvent donc pas être une coïncidence.  On pense que c’est la force divine qu’incarne le Sotikèmö qui s’est ainsi manifestée.

 

« La majorité lie effectivement les secousses à l’enterrement du Doyen de la ville. Ce jour j’étais au cimetière avec monsieur le Préfet quand ça s’est produit », raconte Elhadj Mohamed Doumbouya, secrétaire général des collectivités décentralisées de Kérouané.

 

Mais la classe intellectuelle, en minorité, ne s’aligne pas forcément sur cette conception.

 

« Nous autres savons que la zone est géo sismique », explique Doumbouya.

Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*