mercredi , 18 septembre 2019

Révolte populaire à Siguiri, la résidence du préfet saccagée !

La ville de Siguiri, située à environ 700 kilomètres au nord-l’est de Conakry, est en ébullition depuis ce matin après que des citoyens soient sortis pour protester contre l’insécurité grandissante dans la localité, a appris Kaloum Presse de sources concordantes sur place.

Les informations en notre possession indiquent que deux cas de vols ayant entrainé d’importantes pertes financières sont à l’origine de la révolte d’aujourd’hui.

 

« Deux vols ont été perpétrés dans la nuit du lundi à mardi et dans l’un des cas, les scélérats ont emporté le coffre-fort du magasin. C’est ainsi que les citoyens se sont levés pour aller demander au préfet de prendre des mesures qui s’imposent pour sécuriser les citoyens », a indiqué un officiel qui a requis l’anonymat pour des raisons de sécurité.

 

C’est pendant que les mécontent allaient à la rencontre du préfet que des badauds se sont mêlés à la danse, ajoute une autre source. Des pierres et autres gourdins ont remplacé la négociation. La résidence du préfet a été littéralement saccagée, apprend-t-on.

Le préfet, Aboubacar Sidiki Kaba, a trouvé refuge au camp des rangers. Mais cette garnison à son tour n’a pas échappé à la furie des mécontents. Des véhicules et l’appartement du commandant auraient auraient été saccagés.

Aux dernières nouvelles, un calme précaire est revenu dans cette ville qui abrite la société aurifère SAG.

Une troisième source affirme que le préfet s’est montré « incapable » d’assurer la protection des citoyens. Et les nombreux vols et attaques à mains armées sont à l’origine de cette sortie musclée des citoyens.

 

Nous y reviendrons.

 

Note de la Rédaction: une boutique pillée à Siguiri, photo d’archive.


Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*