mardi , 29 septembre 2020

« Plus de 6 millions de Guinéens vivent sous le seuil de la pauvreté », selon le ministre du Plan

Plus de la moitié des 12 millions de Guinéens (55%) vit en dessous du seuil de pauvreté, soit avec moins d’un dollar par jour, un chiffre en hausse ces dix dernières années dans un pays pourtant riche en ressources minières, selon une étude de l’Institut national de la statistique de Guinée et de la Banque mondiale.

« La pauvreté demeure à un niveau très élevé, passant de 53% à 55% entre 2007 et 2012, soit une augmentation de 2%. Ce sont plus de 6 millions de Guinéens qui vivent sous le seuil de la pauvreté », a déclaré mardi le ministre guinéen du Plan, Souleymane Cissé, en présentant l’étude à Conakry.

La responsable du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) en Guinée, Metsi Makheta, a précisé que la pauvreté touchait moins de la moitié (49,1%) de la population en 2002-2003. Aujourd’hui, elle concerne, selon lui, « près des deux tiers de la population rurale contre un tiers de la population urbaine ».

Selon Souleymane Cissé, la « demande sociale à plus d’accès aux services d’éducation, à la santé, à l’eau potable, à l’électricité et à un cadre de vie meilleur est loin d’être satisfaite ».

Il a indiqué que le niveau de la plupart des indicateurs sociaux n’a pas évolué favorablement ces dernières années et ne permet donc pas d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) des Nations unies qui visent à enrayer la pauvreté en 2015.

La Guinée, ex-colonie française devenue indépendante en 1958, est dotée de ressources minières considérables: elle est un des principaux exportateurs de bauxite au monde et possède également un sous-sol riche en minerais de fer, or, diamants et pétrole.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*