mercredi , 17 octobre 2018

Tony Blair pour des projets de bonne gouvernance en Guinée

Palais Sékhoutouréya, 30 juillet 2012 / En séjour de travail dans le cadre du suivi de ses activités d’aide à la Guinée en ce qui concerne la bonne gouvernance à travers sa fondation Africa Governance Initiative (AGI), l’ex Premier ministre britannique, Tony Blair, a animé une conférence de presse le lundi 30 juillet 2012 au Palais Sékhoutouréya.

 

Il s’agissait lors de cette conférence de presse de faire le point des relations entre sa fondation et la République de Guinée. Une conférence de presse axée également sur les perspectives d’électrification du pays, le développement agricole, les contrats miniers, la fourniture d’eau. C’était en présence du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, qui avait à ses côtés les membres de son cabinet, et un parterre de journalistes de la presse publique et privée.

A l’entame, le Président de la République a exprimé tout son plaisir d’avoir avec lui l’ex Premier ministre Tony Blair qui, selon le Pré Alpha Condé, a toujours dit qu’un gouvernement doit se fixer des priorités qui doivent être suivies dans son programme de développement.

De son côté, Tony Blair qui se dit très ravi d’être en Guinée pour la quatrième fois, a précisé qu’il a son équipe qui y travaille depuis 6 mois avec les cadres guinéens pour le renforcement de la capacité du pays en matière de gouvernance. Pour cela, l’ex Premier ministre britannique qui se dit confiant quant à l’avenir de la Guinée, a indiqué que le Président Alpha Condé est disposé à organiser les élections législatives et que la communauté internationale est prête à l’aider dans ce sens.

Le conférencier a déclaré que pendant son séjour, il a abordé avec le Pr Alpha Condé les questions liées aux contrats miniers, le développement agricole et toute autre question susceptible de faire de la Guinée un pays émergeant.

M. Blair qui dit n’avoir aucune difficulté avec la Guinée, a précisé que ce pays a besoin d’expertise pour ses contrats miniers et le Président Alpha Condé a tout ce qu’il faut pour accéder à cette expertise.

S’agissant de l’évaluation de ses activités en Guinée à travers sa fondation, Tony Blair a remarqué des progrès significatifs et cette initiative est un avenir heureux pour la Guinée. Pour lui, le facteur fondamental pour sortir le pays de la cherté, est l’électricité.

Par rapport aux motivations de sa présence, le conférencier a affirmé qu’il a toujours eu envie de travailler en Guinée. La Guinée est d’ailleurs le premier pays francophone où il intervient. Sa détermination à travailler en Guinée a surtout été motivée par le fait qu’il a compris que le Président Alpha Condé a de bonnes ambitions pour faire avancer son pays.

Faisant des éclaircissements sur la nature des relations entre la fondation de Tony Blair et la Guinée, le Pr Alpha Condé a précisé que le problème d’AGI est comment aider la Guinée à avoir l’expertise lui permettant de négocier à égalité avec les sociétés minières. « Il s’agit de nous aider à avoir une meilleure capacité de négociation, à avoir les moyens d’avoir les grands cabinets d’avocat qui accompagnent nos cadres, afin que nous ne soyons pas défavorisés dans les négociations. Parce que les cabinets d’avocats peuvent mettre beaucoup de pièges et si nous n’avons pas de grands cabinets d’avocats, nous ne pourrons pas faire face ».

Le Bureau de Presse de la Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*