samedi , 14 décembre 2019

La démission du ministre de la Justice évitée de justesse

Le ministre de la Justice et Garde des sceaux, Me Christian Sow,  est revenu sur sa démission et a décidé de rester au gouvernement. Les négociations engagées au plus haut sommet de l’Etat après qu’il a remis sa lettre de démission l’ont finalement amené à renoncer à son idée de départ de l’équipe gouvernementale.

Les rumeurs faisant allusion à la démission du ministre de la Justice, proche parmi les proches du président Alpha Condé, se sont emparées de Conakry mardi. L’intéressé, avocat de carrière, était injoignable toute la journée. Ses téléphones étant fermés.

Joint tard dans la nuit par nos confrères de Guineenews, Me Sow n’a pas démenti l’information. Mais il reconnu que «c’est une question qui est réglée ».

 

Habituellement disposé à se prêter aux questions de la presse, le ministre a refusé tout autre commentaire sur les motivations qui l’ont poussé à penser à une démission du gouvernement.

 

Mais certains sources qui croient savoir la vérité affirment qu’il n’aurait pas supporter l’ingérence du pouvoir exécutif dans les affaires judiciaires. Il n’aurait pas apprécié, dit-on, que le pouvoir maintienne certains accusés en détention, alors que la Chambre de mise en accusation a prononcé un non lieu en leur faveur.

Que prévoient les questions réglées comme le soutient le ministre? Allons-nous assister très bientôt à la libération de ces détenus?  Les prochains jours nous élucideront.

La seule hypothèse plausible est que le ministre reste toujours membre du gouvernement. Son départ, s’il se concrétisait, devait être un coup dur pour l’actuel président qu’il a d’ailleurs défendu en 2000 lors qu’il était accusé par le régime Condé d’atteinte à la « sureté de l’État ».

Elie Ougnan
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*