lundi , 22 avril 2019
Flash info

Affaire 1999 carats : Sékouba Konaté sort de son mutisme, mais laisse des questions en suspens

C’est certainement le tournant du procès intenté contre Bouna Kéita pour diffamation. L’une des personnes présentées comme plaignante, l’ancien président de la transition, le Général Sékouba Konaté, vient de sortir de son silence.

Le Général Konaté, inscrit au rôle du tribunal de première instance comme plaignant aux côtés de l’homme d’affaire Roda Fawaz, dans le procès en diffamation contre Bouna Kéita dit ne pas avoir porté plainte. Il se lave les mains et cloue Roda Fawaz au pilori.

Dans un entretien accordé à nos confrères de Conakryinfos.com, il révélé : « El hadj Bouna Kéita m’a effectivement confié un lot de diamants à mon domicile. A mon tour, j’ai remis les mêmes diamants devant témoins, notamment mes gardes, à M. Roda Fawaz, PDG de Katex-Guinée pour les garder (…). Quelques jours après, à l’époque des faits, j’ai donné des instructions à Roda Fawaz de restituer les diamants à Bouna Kéita après qu’il les ait réclamés (…). Je suis surpris d’apprendre aujourd’hui au travers des sites Internet que Roda Fawaz nie à travers son avocat avoir reçu de mes mains le lot de diamants appartenant à El hadj Bouna Kéita que je lui ai remis (…).  J’ai été aussi ahuri d’apprendre que j’ai engagé avec Roda Fawaz un procès contre Bouna Kéita. Je n’ai jamais porté plainte contre quelqu’un, et je ne porterai jamais plainte contre un citoyen guinéen pour quelque raison que ce soit ».

Seulement, le Général Sékouba Konaté ne dit rien à propos des menaces que son garde du corps, De Gaulle, aurait proférées en demandant à Bouna Kéita de choisir entre sa vie et ses diamants. Aussi, il ne dit rien à propos des circonstances qui ont entrainé son implication dans cette affaire de diamants, lui qui avait des sujets plus importants à traiter pour la nation guinéenne. Enfin, étant le président de la transition, pourquoi n’a-t-il pas contraint Roda Fawaz à restituer les diamants à leur propriétaire ?

Il n’est pas exclu, qu’après ces déballages, Roda Fawaz à son tour étale sa version des faits par voie de presse.


Mamady Fofana
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*