lundi , 22 juillet 2019
Flash info

Forécariah : Fin de stage de la première promotion de gendarmes en diplôme d’armes

Le ministre délégué à la Défense nationale, Me Kabèlè Camara, accoompagné du Chef d’Etat-major de l’armée de terre, le Général Boundouka Condé ainsi que plausieurs personnaliteés guinéenes et étrangères, a présidé la cérémonie de fin de stage de la première promotion  de gendarmes en diplôme d’armes, hier mercredi, 11 juillet, à l’Ecole nationale du Haut Commandement de la Gendarmerie nationale, à Kaliah, préfecture de Forécariah.

Premier du genre depuis l’indépendance de la Guinée, cette cérémonie a permis aux 82 margis chef de logis (MDL) de faire des démonstrations de maintien d’ordre et  d’intervention professionnelle ainsi que le contrôle de véhicules.

Profitant de cette occasion, le ministre délégué à la Défense, Me Kabèlè Camara a baptisé cette promotion du nom de Feu MDL, Mmadou Oury Sidibé. Un gendarme mort à Enco 5 en 2011, au cours de l’arrestation des bandits venus attaquer des boutiques de commerçants.

Les gendarmes ont terminé leur stage de formation en diplôme d’armes,La place d’arme de l’Ecole nationale du Haut Commandement de la Gendarmerie nationale, à Kaliah, préfecture de Forécariah a été le cadre de la cérémonie, le mercredi 11 juillet, de fin de stage de formation en Diplôme d’Armes, sous la présidence du ministre délégué à la Défense nationale, Me Kabèlè Camara.

Une occasion pour lui de baptiser cette promotion, 1ère du genre dans l’histoire de notre pays, la Guinée du nom de Feu MDL-chef, Mamadou Oury Sidibé, mort en 2011 à Enco 5.

Il a propos dit : « ce Gendarme  que  nous ne devons pas oublier  est tombé sur le champ d’honneur afin que force reste à la loi.  Ce jeune qui a connu ses premières heures de Gendarme dans cette même Ecole en 2008, est un héros, défenseur des causes justes, son nom doit rayonner dans nos mémoires, son exemple de bravoure et de sacrifice ultime doit nous inspirer tous »

En remerciant le Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale au nom du Pr Alpha Condé et saluant le « sérieux accordé » à la formation des hommes, Me Kabèlè a affirmé que cette fin de stage  prouve à suffisance votre compréhension que  le  vaste chantier de  reforme  des forces  de Défense et de sécurité  passe  inéluctablement par la formation. Une dynamique s’inscrit dans l’esprit du changement, condition idoine pour l’instauration d’une véritable démocratie dans notre pays.

Enfin, le ministre délégué à la Défense indiqué : « j’ose croire qu’à l’issu de cette formation, vous ferez preuve de respect des lois et règlements, des Droits de l’homme surtout du Droit International  humanitaire qui seront désormais le socle de vos interventions en maintien d’ordre. »

Auparavant, le Directeur de l’école de Kaliya, Colonel Dyélisirima Kouyaté et le Conseiller des écoles de la gendarmerie de Sonfonia et de Kaliya, le commandant Pockereau ont tour à tour plaidé pour l’obtention de certains moyens dont entre autres, l’électricité, l’internet, la logistique, une bibliothèque,… Avant d’inviter les 82 gendarmes à plus d’abnégation et loyauté dans l’exercice de leurs nouvelles charges.

Intervenant pour sa part, le Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale, le Général Ibrahima Baldé dira que « cette formation s’inscrit en droite ligne avec le programme de reforme du secteur de Défense et de Sécurité enclenché dans notre pays par   le Professeur Alpha Condé, Président de la République, commandant en chef des Forces Armées Guinéennes. Dans cette perspective,  le Haut commandement de la Gendarmerie Nationale, Direction de la Justice Militaire, a mis en place une politique de formation de son personnel basée sur l’orientation  et la qualification ;  gage certain de renforcement de  capacité opérationnelle  des unités sur le terrain ».

Au regard des défis à relever dans le cadre de la lutte  contre le  grand banditisme, le  braquage et la gestion opérationnelle de nos frontières susceptible de  rendre  vulnérable le processus démocratique enclenché dans  notre pays, le Haut commandement sous l’égide du ministère délégué à la Défense a décidé de mettre en œuvre  une école de maintien  d’ordre  et d’intervention professionnelle dont le but majeur est d’inculquer au personnel Gendarme, le savoir et le savoir faire nécessaire  dans le  strict respect  des règles,  des règlements et des  lois en vigueur en République de Guinée, a-t-il, poursuivi. 

Selon toujours le Général Baldé, « ainsi, l’improvisation et  la médiocrité opérationnelle céderont à l’analyse, aux raisonnements et à la prévision ; bref au  professionnalisme conquis  dans l’exécution des missions assignées à la gendarmerie mobile. C’est pourquoi, au seuil des élections législatives prochaines  avec l’appui du ministère de la Défense nationale et la coopération militaire française, nous avons planifié la formation de trois promotions de diplôme d’arme en 2012. Ceci, dans l’optique de répondre efficacement aux attentes à la fois du gouvernement et des populations pour des élections biens sécurisées donc apaisées ».

S’adressant aux diplômes d’armes, il a déclaré : « à l’issue de cette formation vous venez d’être suffisamment outillés  pour l’accomplissement de vos missions de maintien ou du rétablissement de l’ordre public. Ne perdez jamais de vue la nécessité  que les citoyens doivent trouver dans vos nouvelles méthodes de travail le professionnalisme, le respect de la dignité humaine, la protection des institutions  de l’Etat, de  la population  et de leurs biens. Il vous   appartient dorénavant  de vous mettre au travail en mettant à la disposition de  vos unités respectives le savoir et le savoir faire acquis ».

En les invitant « à ne jamais oublier  que les brigades de recherche nouvellement créées, les compagnies de Gendarmerie routière évoluant en rase campagne seront toujours à l’avant-garde de vos actions et de vos activités pour une meilleure corrélation fonctionnelle de notre métier de Gendarme  ainsi  que les autres forces de défense et de sécurité.  Le Général Baldé a dit « compter » sur leur engagement pour la bonne pratique sur le terrain, je puis vous rassurer que le soutien des autorités à tous les niveaux ne souffrira d’aucune entorse.

Aux commandants  d’unité, qui auront  la charge de gérer ces diplômés, il les demandé un encadrement conséquent, dans le but de  concilier Ecole et le terrain  afin    qu’ils  acquièrent   très rapidement des expériences dans ce domaine.

A signaler que cette cérémonie a pris fin par une collation.

 


Jean Pierre OUENDENO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*