dimanche , 21 octobre 2018

Exclusif : Baïdy échoue à rassembler Mouctar, Etienne et Faya au sein de sa nouvelle alliance

L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Baïdy Aribot, est en discussion avec plusieurs acteurs politiques pour la consolidation de sa nouvelle alliance politique, Alliance des Forces d’Avenir de Guinée (AFAG), qu’il dirige lui-même. Mais quatre des personnes ressources ciblées pour constituer le socle du nouveau bloc politique ont décliné l’offre.

Dans sa conquête, Baïdy Aribot, a approché Mouctar Mouctar Diallo et Etienne Soropogui des Nouvelles Forces Démocratiques, Faya Millimono pour l’heure sans formation politique depuis son départ de la NGR et Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, dit-on. Mais la tentative s’est avérée un échec. Les personnes ci-haut citées ont rejeté cette main tendue, en refusant de se rendre à Dakar ou à Paris, suivant leur convenance, pour débuter les négociations.

De sources proches des jeunes leaders politiques indiquent que des doutes sur le parcours d’ Aribot, également ancien directeur général de la CNSS et du Fonds minier, et le rôle qu’il entendait confier à ses conquêtes ont été pour beaucoup dans cet échec. Mouctar et ses camarades auraient surtout refusé de jouer un rôle de second plan dans la nouvelle alliance.

« Ils nous a demandé de le rejoindre à Dakar ou à Paris pour discuter d’une nouvelle alternative », se contente de dire Etienne Soropogui, vice-président des NFD. « Mais nous avons refusé l’offre », confie-t-il à kaloumpresse.com.

A travers cette démarche, Baïdy Aribot voulait administrer un véritable coup de massue au Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition en le privant de ses principaux meneurs.

Elie Ougna
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*