vendredi , 23 août 2019
Flash info

Électricité : Adoption de deux lois pour la réhabilitation de Tombo 5

Le Conseil National de Transition (CNT) a adopté deux lois portant sur des accords de prêts entre le gouvernement Guinéen et la Banque Islamique de Développement(BID) pour le financement du projet de réhabilitation de la centrale électrique de Tombo V et l’accord de vente  à tempérament  entre la Guinée  et la BID.

Ces accords ont été conclus à Khartoum en marge  des travaux  de la 37ème réunion annuelle de la BID. Le prêt relatif  à la réhabilitation de la centrale thermique de Tombo V porte sur un montant de 4.880.000 de dinars islamiques (DI). Et le second accord qui est de vente de tempérament  en le gouvernement  et la BID, mandatant de la Guinée pour l’achat  d’équipements destinés a être vendus  au mandataire dans le cadre du même projet de réhabilitation, porte un montant de 6 millions de dinars islamiques (DI).

Ces deux accords concourent au financement du même  projet ayant pour objectif de contribuer à l’amélioration de la qualité de la fourniture d’électricité dans la ville de Conakry et environs,  à travers  la réhabilitation  de la centrale de Tombo 5  et la mise en place  de dispositifs  visant à assurer  un fonctionnement optimal durable de la centrale.

Selon la présidente du CNT,  Rabiatou Sérah Diallo, le remboursement de l’accord prêt de 6 millions de dinars s’effectuera  sur une période de 25 ans y compris une période de grâce de 7 ans qui commence à courir à compter de la date de signature.  Et va connaitre au moyen 36 versements semestriels.

Le remboursement du second accord  s’effectuera  dans un délai de 12 ans, assorti d’une période de gestion de 3 ans qui commence à courir à partir du premier décaissement.

« Vous vous rendrez compte que ces deux accords ont des montants qui sont relativement modeste compte tenu de la gravité de la situation dans le secteur de l’électricité.   Il faut que les financements dont nous bénéficions soient des financements concessionnels, c’est pour cela que ce projet a retardé », a justifié le ministre de l’Economies et des Finances.

« Il y a environ un an la BID était déjà disposée à nous accorder ce financement. Mais comme à l’époque le financement n’était pas concessionnel, nous avons dû discuter avec la BID, faire en sorte que le gouvernement, la BID, le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale, se mettions d’accord sur les deux  conditions de  financement. Si bien que le prêt et la vente à tempérament, les deux combinés, ont pu nous permettre d’avoir une conditionnalité acceptable », a affirmé Kerfala Yansané.

Le Coordinateur de l’Electricité de Guinée s’est déclaré satisfait de l’adoption de ces deux accords. « Nous avons un sentiment de satisfaction  parce qu’une fois ces accords ratifiés, ils vont contribuer à  l’amélioration de la desserte en électricité,  et par conséquent, le bien-être de la population », a promis Abdoulaye Kéita.

Pour lever toute équivoque au lendemain de l’affaire Palladino, le gouvernement indique que l’accord a été soumis au CNT pour adoption en Avril dernier.


Sidiki Mara
+224 63 45 30 95
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*