mardi , 23 avril 2019
Flash info

Attaque contre la résidence d’Alpha Condé : le dossier de Bah Oury renvoyé devant la Cour d’Assises

La Chambre de mise en accusation a prononcé lundi un non-lieu en faveur de quatorze personnes interpellées après l’attaque contre la résidence privée d’Alpha Condé à Kipé en juillet 2011. Parmi elles, l’ancien chef d’Etat major général des armées, Général Nouhou Thiam et le Commandant Mamadouba Bondabon Camara.

 

 

Le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, Bah Oury, quant à lui, a été renvoyé devant la Cour d’assises pour « complicité et association de malfaiteurs, assassinat et tentative d’assassinat », selon le président de la Chambre de mise en accusation Yaya Kéiraba Kaba. En plus de Bah Oury, le Commandant Alpha Oumar Boffa Diallo dit ‘’AOB’’ a lui aussi été renvoyé devant les Assises pour le même chef d’accusation. Au total, 5 personnes devront prouver leur innocence devant la Cour d’Assises.

A l’annonce de la décision, la réaction des avocats de la défense était mitigée. « La défense a un sentiment de satisfaction à moitié dans la mesure où nous venons d’obtenir quatorze non-lieux. Nous allons continuer notre combat d’avocat parce qu’il y a des innocents renvoyés devant la cour d’assises », a déclaré à la presse Me Salifou Béavogui.

La partie civile en revanche s’est réjouie du fait que la décision de Chambre de mise en accusation ait démontré que l’attaque contre le domicile d’Alpha Condé n’est pas « une fiction ».

Elie Ougna
Kaloum Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*