vendredi , 16 avril 2021

Énergie – Transport urbain : l’AFD et la Guinée signent deux conventions de 2 millions d’euros

L’AFD appuie les secteurs de l’énergie et du transport avec deux fonds de 1M€ chacun en subvention, signés le 28 juin dans les bureaux de l’AFD à Kaloum, entre le ministre des finances Kerfalla Yansané, le directeur de l’AFD Philippe Michaud et l’Ambassadeur de France SE Bertrand Cochery.

Les Fonds d’Expertise et de Renforcement de Capacités (ou FERC) sont des subventions mises à disposition par l’Agence Française de Développement, qui permettent de financer une gamme d’interventions des maîtres d’ouvrage qu’elle accompagne. Ils couvrent (i) des études ou expertises d’identification de projets, (ii) des études de faisabilité de projet, sectorielles ou institutionnelles en amont de l’octroi de nouveaux concours de l’AFD, (iii) de l’assistance technique résidentielle ou non (Expert technique International – ETI) en charge de l’identification ou de l’accompagnement de projets appuyés par l’AFD ; (iv) des études et de l’assistance technique ponctuelle.

Ces fonds logés au ministère de l’économie et des finances seront immédiatement mobilisables sur les thématiques convenues.
Ce jeudi 28 juin ont été signées au siège de l’AFD Conakry à Kaloum deux conventions FERC entre le ministre de l’économie et des finances monsieur Kerfala Yansané, le directeur de l’Agence Française de Développement monsieur Philippe Michaud (à droite), et l’Ambassadeur de France SE monsieur Bertrand Cochery (à gauche).

Ces deux appuis de l’AFD avaient été convenus lors de la mission de monsieur Dov Zerah, Directeur général de l’AFD, en Guinée au début du mois de mars 2012.
La première convention d’un montant de 1M€ est un FERC dédié au secteur énergie. Ces fonds permettront en particulier d’accompagner la mise en place des actions de redressement du secteur électrique qui ont été validées lors de la Table ronde sectorielle de janvier 2012 à Conakry.

Ce FERC énergie permettra d’accompagner la mise en place et les actions de la Commission de coordination et de suivi de la mise en œuvre du plan de redressement du secteur énergie.  Il financera également  …

… le déploiement des actions sectorielles prévues,  notamment aux plans de la gestion commerciale au cœur du redressement d’EDG, de la gestion de la demande, et la révision du cadre législatif du secteur et de la loi sur les PPP/BOT.

Les actions indicatives envisagées dans le cadre du FERC Energie sont notamment les suivantes : (i) renforcement de capacité de la Commission de coordination et de suivi du programme d’actions, (ii) développement progressif du prépaiement, (iii) adoption et application d’un dispositif législatif de lutte contre la fraude, (iv) Mise en place de la politique de lutte contre la fraude, (v) audit des gros consommateurs, (vi) actualisation du plan directeur de développement des infrastructures de production et de transport, (vii) révision du cadre législatif et règlementaire du secteur énergie, ainsi que la révision des lois sur les PPP et les BOT…
La seconde convention d’un montant de 1M€ également est un FERC généraliste plus particulièrement orienté vers la préparation et à l’accompagnement  de projets dans le secteur des transports.
Les actions suivantes sont envisagées :

(i) accompagnement de la préparation du business modèle de la SOTRAGUI (Société de Transport Guinéen) en création,  incluant le financement d’une assistance technique de la RATP pour renforcement de capacités ;  

(ii) études du réaménagement du carrefour Bambetto sur l’axe routier stratégique de la route Leprince  ;

(iii) réflexion pour une approche globale pour la réhabilitation des réseaux ferrés existants et sur la création  de nouvelles voies, en particulier pour interconnexion avec les pays voisins intéressés, pour l’évacuation des minerais et pour le transport de fret et voyageurs.


Source : Ambassade de France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*