vendredi , 13 décembre 2019

Morts de 42 clandestins en Tanzanie : la police interroge 74 survivants

La police et les services d’immigration tanzaniens interrogeaient mercredi 74 clandestins qui voyageaient à bord d’un camion bondé dans lequel 42 autres immigrés illégaux ont été retrouvés morts asphyxiés, a indiqué un vice-ministre.

« Les premières informations indiquent que les immigrants (…) voyageaient d’Arusha (dans le nord de la Tanzanie) vers Mbeya (sud) pour se rendre ensuite au Malawi et au-delà, » a indiqué le vice-ministre de l’Intérieur, Pereira Silima, à l’AFP.

« Des responsables policiers et de l’immigration interrogent encore les survivants pour déterminer leurs identités, notamment leurs noms et nationalités, » a-t-il poursuivi.

« Nous devons mener des interrogatoires approfondis et ensuite entrer en contact avec les autorités de leurs pays avant de prendre les mesures juridiques appropriées, » a encore ajouté le vice-ministre.

Des sources policières ont indiqué que les corps des 42 personnes retrouvées mortes mardi étaient conservés dans des hôpitaux de la région où le camion a été découvert, Dodoma, et de celle de Morogoro.

Dodoma se trouve à quelque 400 km à l’ouest de Dar es-Salaam, la capitale économique de la Tanzanie.Morogoro à mi-chemin entre Dodoma et Dar.

Fin décembre 2011, 20 clandestins somaliens avaient déjà été retrouvés morts en Tanzanie.Les victimes, déjà probablement mortes d’asphyxie, avaient à l’époque été abandonnées dans la brousse, avait indiqué la police.

Le porte-parole des Affaires étrangères tanzaniennes avait alors expliqué que de plus en plus d’Ethiopiens et de Somaliens traversaient la Tanzanie pour se rendre en Afrique du Sud ou en Europe.

Ces deux dernières décennies, des centaines de milliers de Somaliens ont fui un état permanent de guerre civile et des sécheresses chroniques dans leur pays, trouvant souvent refuge en Ethiopie ou au Kenya, lui-même frontalier de la Tanzanie.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*